Vidéo. Très prisé par les Marocains, le mouton “Sardi” séduit par son apparence et la qualité de sa viande | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo -  هذه أصول وخصائص سلالة أكباش الصردي بالمغرب
© Copyright : khalil Essalak / Le360

Vidéo. Très prisé par les Marocains, le mouton “Sardi” séduit par son apparence et la qualité de sa viande

Par Fatima El Karzabi et Khalil Essalak le 17/07/2021 à 10h33 (mise à jour le 17/07/2021 à 10h33)

Le “Sardi”, par ses grandes cornes enroulées, sa tête blanche et les taches noires autour de ses yeux, est la race préférée des Marocains lors de l'Aïd Al Adha.

aA

L’effectif des moutons “Sardi” a connu une hausse considérable ces dernières années étant donné que c’est une race ovine très prisée par les Marocains.

“La commune rurale Laqraqra, relevant de la région de Beni Meskine dans la province de Settat, est considérée comme un lieu de prédilection de l'élevage du cheptel du Sardi. Alors que beaucoup de personnes pensent que c’est une race originaire de Sardaigne, en Italie, il s'agit plutôt d'une race ovine 100% marocaine. En effet, avant le protectorat, les moutons “Sardis” étaient élevés avec les gazelles”, confie Ryad Wahtita, conseiller agricole accrédité, au micro de Le360.

 

Aïd al-Adha: l'offre en ovins et caprins couvre largement la demande 

 

“Les moutons “Sardis” sont réputés pour avoir été élevés et engraissés dans des zones à Beni Meskine, où les parcours sont de bonne qualité et où ils ont été supplémentés avec des céréales”, ajoute-t-il.

 

Le mouton “Sardi” retient l’attention des clients pour sa beauté "grâce à son pelage blanc et la présence de taches noires sur son visage, notamment autour de ses yeux", explique un éleveur.

 

“La plupart des clients préfèrent acheter des moutons “Sardis”. Et ce, malgré leur prix qui est assez cher par rapport à ceux des autres races, telles que les Berguis, les Chagras et les Darâas. La plupart des éleveurs les achètent au printemps avec des prix allant de 1.500 dirhams à 1.800 dirhams pour les vendre ensuite à des prix dépassant les 3.500 dirhams”, fait observer un autre éleveur.