Vidéo. Un baiser à 210 KM/Heure qui risque de coûter au nouveau "ould l'fchouch" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
un baiser à 210 Km Heure
© Copyright : DR

Vidéo. Un baiser à 210 KM/Heure qui risque de coûter au nouveau "ould l'fchouch"

Par Leïla Driss le 13/01/2020 à 14h41 (mise à jour le 13/01/2020 à 15h04)

Slalomer entre les voitures sur l'autoroute, faire une course avec une autre automobile en doublant les véhicules gênants, conduire sur les rails du tramway ou encore embrasser sa passagère à 210 km/h... Autant de méfaits qui risquent de coûter cher à ce jeune homme.

aA

Arrêté hier par les éléments de la DGSN pour sa conduite dangereuse, filmée et postée sur les réseaux sociaux, le dénommé Anas doit désormais répondre de ses actes irresponsables sur la route mettant en péril la vie d'autrui.

 

Sur son compte Facebook, le jeune homme à la conduite aussi Fast que Furious partageait avec visiblement beaucoup de fierté des vidéos dans lesquelles on pouvait l'apercevoir en train de conduire de dos, tenant le volant avec ses épaules ou encore empruntant les rails du tramway pour éviter les embouteillages.

 

 

Mais pas seulement...  Anas également posté des photos d'un baiser qu'il échange avec sa passagère, à moitié renversée sur lui, alors qu'il roule à 210 km/heure.

 

 

 

 

Anas le danger de la route
© Copyright : DR

 

 

Le 11 janvier, après la diffusion d'un montage de ses vidéos sur le Journal Télévisé de 2M, celui-ci a tenté de se défendre dans un post sur Facebook, en expliquant que ce "reportage a été fabriqué", et que le montage réunissait plusieurs séquences en une seule vidéo.

 

Par ailleurs, Anas s'est également justifié, en précisant que "la route était libre et sécurisée", et qu'il ne tenait pas à ce que "l'opinion publique se fasse des fausses idées". Et de conclure: "pas besoin de haine gratuite".

 

Des justifications qui n'excusent aucunement ce comportement irresponsable et dangereux, et qui démontrent aussi à quel point ce jeune homme semble ne pas se rendre compte du danger qu'il fait encourir aux autres, si ce n'est à sa propre personne.