Filinfo

Auto moto

Le monde de la F1 pleure Niki Lauda

© Copyright : DR
Les plus grands acteurs du monde de la Formule 1 ont réagi, ce mardi matin, à l’annonce du décès de l'ancien champion du monde Niki Lauda. Tous pleurent le grand sportif autrichien.
A
A

Le monde de la Formule 1 n'a pas tardé à réagir au décès de la légende Niki Lauda:

Fernando Alonso, pilote espagnol: "Triste et choquante nouvelle. Repose en paix Niki".

 

Jean Todt, président de la FIA: "Niki Lauda était un héros du sport automobile qui m’a inspiré dans ma jeunesse. Toutes mes pensées sont pour sa famille, ses amis et la famille Ferrari".

 

Écurie Ferrari: "Nous sommes attristés d’apprendre la nouvelle de la mort de notre cher ami Niki Lauda. Il a remporté deux de ces titres mondiaux avec nous et restera à jamais dans nos cœurs et dans ceux des fans de Ferrari".

 

Nico Rosberg, pilote allemand: "Cher Niki. Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. J'ai beaucoup appris avec toi. Ta passion, ton esprit de combattant, ton aptitude à ne jamais baisser les bras, ta croyance dans le fait que l'on se rencontre toujours deux fois dans la vie, et même ta patience avec nous, les jeunes".

 

Carlos Sainz, pilote espagnol: "Très attristé d'apprendre que Niki Lauda s’en est allé. Un des derniers vrais héros de notre sport, un vrai gentleman et un grand homme".

Enfin pour Alain Prost, qui fut coéquipier mais aussi adversaire de Niki Lauda, "la Formule 1 perd un seigneur".

Lire aussi: La légende Niki Lauda s'éteint à 70 ans

 

 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Auto moto Décès
Auto moto Décès

Niki Lauda en 10 citations inoubliables

Auto moto Décès
Auto moto Décès

La légende Niki Lauda s'éteint à 70 ans

Auto moto Formule 1
Auto moto Formule 1

Vers un Grand Prix de F1 au Maroc?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match