Filinfo

Autres

Cyclisme: la tenue de Mondiaux en 2020 incertaine

© Copyright : DR
Y aura-t-il un porteur du maillot arc-en-ciel en 2020 ? Seule certitude, aucun coureur ne sera sacré à Aigle-Martigny: les restrictions liées au Covid-19 ont eu raison des Mondiaux de cyclisme en Suisse, mais l'Union cycliste internationale dit déjà travailler à un site de repli à moins de six semaines de l'échéance initiale.
A
A

Les championnats du monde programmés à Aigle-Martigny du 20 au 27 septembre, sur les terres lémaniques de l'UCI, sont venus mercredi s'ajouter à la longue liste d'événements sportifs qui ont fait les frais de la pandémie.

L'interdiction mercredi par les autorités fédérales helvétiques des grandes manifestations, "impliquant plus de 1.000 personnes", jusqu'au 30 septembre a précipité l'annulation des Mondiaux en Suisse, annoncée dans la foulée par leurs organisateurs.

"De ce fait, l'organisation des Championnats du monde est impossible d'autant que plus de 45 pays sont soumis à quarantaine pour l'entrée en Suisse (...) ce qui ne permettrait pas de donner à l'événement le rayonnement souhaité", a constaté le comité d'organisation dans un communiqué.

"C'est un an de travail avec la fédération sur la logistique, la préparation. Tout ça a été balayé en une journée", soupire le sélectionneur de l'équipe de France Thomas Voeckler évoquant auprès de l'AFP, une "grosse désillusion". Surtout pour ses coureurs qui "y pensaient depuis un an et rêvaient d'être champions du monde".

Malgré tout, l'UCI entretient l'espoir de voir des Mondiaux cette année: l'instance basée à Aigle "va travailler à un projet alternatif pour s'assurer que l'édition 2020 de l'événement puisse avoir lieu, en priorité en Europe et aux dates initialement prévues", a-t-elle assuré mercredi.

Pays-Bas, Italie, Autriche et France envisagés 
Le maillot irisé de champion du monde est le "graal pour l'ensemble du peloton", a rappelé son président David Lappartient, annonçant une "décision finale au plus tard le 1er septembre" sur la tenue d'une édition en 2020.

Des Mondiaux sur un site différent "mais aussi exigeant que celui d'Aigle-Martigny", a précisé l'UCI.

De quoi ne pas complètement abattre  Thomas Voeckler puisque le parcours d'Aigle-Martigny et sa montée de la Petite Forclaz (4 km à 10,2%) correspondait parfaitement au profil du trio tricolore Alaphilippe-Pinot-Bardet.

Mais la fédération internationale est engagée dans une course contre-la-montre à moins de six semaines du 20 septembre, date prévisionnelle de la première épreuve, justement le +chrono+ élite homme.

"L'UCI travaille sur plusieurs pistes: Pays-Bas, Italie, Autriche et France mais elle travaille davantage sur l'Autriche", a indiqué une source proche de l'instance à l'AFP.

"Trouver un site d'accueil est très compliqué en un temps aussi court", juge le président de la Fédération française de cyclisme Michel Callot, sans écarter une candidature française.

"Il faut déjà connaître la feuille de route, prévient-il. Nous allons entrer en contact avec David Lappartient, je suis persuadé qu'il mettra tout en oeuvre pour trouver une solution."

Les Mondiaux sur route devaient initialement réunir plus d'un millier de cyclistes provenant de 80 pays et comporter onze épreuves au programme.

Certaines pourraient servir de variable d'ajustement puisque les Mondiaux organisés en urgence ne pourraient inclure qu'une "partie des courses prévues", a précisé l'UCI.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Jeux Olympiques 2020
Autres Coronavirus

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous