Filinfo

Autres

L’Afrique du Sud devrait se retirer de la CAN à Laâyoune

Danny Jordaan, président de la Fédération sud-africaine de football. © Copyright : DR
L'Afrique du Sud pourrait bientôt annoncer son retrait officiel de la Coupe d'Afrique des Nations de Futsal Laâyoune 2020 pour des raisons politiques. Détails.
A
A

L’Afrique du Sud, qui fait partie des 8 nations qualifiées pour la phase finale de la CAN de Futsal Maroc 2020 (28 janvier-7 février), est proche d’un retrait. Selon le Daily Sun local, les "tensions politiques" avec le Maroc sont la cause de cette décision.

La décision prise par la CAF d’accorder l’organisation de cette compétition au Maroc en septembre 2018, dérange ses "adversaires historiques", dont le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, qui ne cache pas son soutien aux séparatistes du polisario.

La SAFA, fédération de football sud-africaine, devrait tenir une conférence de presse dans la semaine pour annoncer officiellement son retrait.

Danny Jordaan, son président, a confirmé que l’instance suivait les consignes du gouvernement sud-africain. "Le Maroc insiste pour jouer le tournoi à Laâyoune et nous leur avons conseillé, via une lettre, de ne pas le faire (…) nous avons envoyé une correspondance à la CAF depuis. Dans le passé, nous avons joué à Rabat, Marrakech, Casablanca et Tanger. Le Mamelodi Sundowns, nos U17 et nos U20 y ont tous joué, mais ça n’arrivera pas à Laâyoune", indique Jordaan.

Celui qui occupe le poste de 3e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) affirme également que les joueurs voulaient participer la CAN de Futsal, mais la politique a mis un terme à leur rêve. La SAFA risque une amende de 1,2 millions de Rand en cas de retrait officiel, soit environ 800.000 dirhams.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • Ragi Hakim
    Le 15 Jan. 2020 à 13h24
    Qu'ils sachent tous, n'en déplaise à certains esprits chafouins, que Rabat, Marrakech, Casablanca et Tanger ou Laâyoune jouissent du même statut de villes marocaines sur le territoire et le sol national.
    Qu'ils ne viennent pas, ces manipulateurs qui sans hésitation aucune invitent à des manifestation des entités fantoches, des groupes de séditieux terroristes, sans terre ni État, à des manifestations culturelles ou sportives juste dans le but de contrarier le Maroc.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous