Filinfo

Autres

L'Île Maurice remplace l'Afrique du Sud à la CAN de Futsal

© Copyright : DR
Alors que l'Afrique du Sud ne viendra pas à la Coupe d’Afrique des nations de futsal 2020 prévue à Laâyoune dans quelques jours, la Confédération africaine de football a choisi le remplaçant des Bafana Bafana. Il s'agit de l'île Maurice.
A
A

C'est l'Île Maurice qui remplacera l'Afrique du Sud lors de la CAN Futsal prévue à Laâyoune du 28 janvier au 7 février prochain. Une décision prise par la Confédération africaine de football (CAF), comme le stipulent les dispositions réglementaires de l’article 80: “Si une équipe se retire avant le début du tournoi final après avoir obtenu sa qualification, elle est remplacée par l’équipe qui la suit dans le classement de son groupe”. 

Le président de la Fédération mauricienne de football, Soubha Samir, s'est dit fier du choix de la CAF. “C'est un honneur de participer à la CAN Futsal, car ça fait 40 ans qu'on pas obtenu une participaiton à une phase finale d'une compétition continentale”, a-t-il déclaré.

À noter que l’Afrique du Sud avait éliminé Maurice lors des éliminatoires. Les Sud-Africains s’étaient imposés à l’aller par six buts à zéro avant de remporter le match retour sur le score 5-1. 

L'île Maurice intégrera donc le groupe A, à la place des Sud-africains qui se sont retirés de la compétition pour des raisons politiques, aux côtés du Maroc, pays hôte, la Libye et la Guinée Équatoriale. Dans le groupe B, on retrouve l’Égypte, la Guinée, l’Angola et le Mozambique.

À noter que les trois premiers de la compétition se qualifieront pour la Coupe du monde de Futsal en Lituanie du 12 septembre au 4 octobre.

Lire aussi: L’Afrique du sud s'auto-élimine de la CAN de Laâyoune

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • Farid
    Le 17 Jan. 2020 à 18h20
    Le Maroc les a mis devant le piège. Leur haine et leur dogme les a poussés à se tirer une belle dans le pied. Leurs arguments n'ont pas le début du commencement d'une validité juridique. Le territoire de la RASD invoqué est imaginaire en Droit International, pour la CAF comme pour la FIFA, comme pour l'ONU. C'est comme cela qu'il faut agir avec nos ennemis. Des pièges taillés à leur QI. Ils paieront une amende et seront privés de compétitions et auront une sanction sportive derrière. On ne peut pas rêver mieux.
  • Ragi Hakim
    Le 17 Jan. 2020 à 13h56
    Voilà, tant mieux. Quiconque ne reconnait pas le Sahara comme marocain n'est pas le bienvenu sur l'ensemble de notre territoire national. Selon la formule consacrée "de Tanger à Lagouira".
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous