Filinfo

Autres

Qui est le sélectionneur le mieux payé d'Afrique?

© Copyright : DR
Les niveaux de salaires des sélectionneurs présents à la Coupe d'Afrique des Nations sont très disparates. Si Hervé Renard et Djamel Belmadi font partie des mieux payés, le sélectionneur du Burundi touche 240 fois moins que celui de l'Égypte. Détails.
A
A

Les écarts de salaire des sélectionneurs sur une compétition continentale comme la Coupe d'Afrique des Nations peuvent être vertigineux. Jeune Afrique a enquêté sur les rémunérations des techniciens à la tête des 24 équipes qui disputent le trophée de la 32e édition du tournoi continental. Revue d'effectif:

Renard et Belmadi dans le top 5
Le sélectionneur de l'Égypte Javier Aguirre survole le classement des sélectionneurs présents à la CAN, établi par Jeune Afrique. Selon l'hebdomadaire, le Mexicain perçoit un salaire mensuel de 108 000 euros. C'est plus que le duo Seedorf-Kluivert, qui touche 96 000 euros à la tête de la sélection camerounaise. Ensuite apparaît le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, annoncé à 80 000 euros mensuels, même si selon nos informations, le double champion d'Afrique touche de la Féfération royale marocaine de football un salaire supérieur.

Djamel Belmadi, sélectionneur de l'Algérie fait lui aussi partie des entraîneurs les mieux payés d'Afrique avec un revenu mensuel de 55 000 euros. Enfin, l'Écossais Stuart Baxter, sélectionneur de l'Afrique du Sud, complète ce top 5 avec 62 300 euros.

Entre 5000 et 50 000 euros
C'est dans cette catégorie de salaire que se classe le plus grand nombre de techniciens qualifiés pour la CAN. Le sélectionneur Allemand du Nigeria, Gernot Rohr est rétribué à hauteur de 49 700 euros par mois. Il devance son homologue de la Guinée, le Belge Paul Put et ses 30 000 euros. 

Les sélectionneurs du Sénégal et de la Mauritanie, Aliou cissé et Corentin Martins, touchent la même somme, 23 000 euros mensuels, moins qu'Alain Giresse (Tunisie), Florent Ibenge (RDC) et Kwesi Appiah (Ghana) qui émargent à 25 000 euros. Le sélectionneur du Bénin, Michel Dussuyer, se situe entre les deux avec un revenu mensuel de 24 000 euros.

Viennent ensuite les Français Sébastien Migné (Kenya) et Sébastien Desabre (Ouganda), mais aussi l'Ivoirien Ibrahim Kamara avec 18 000 euros chacun. Le sélectionneur serbe de l'Angola, Srdjan Vasijevic n'est pas loin, son salaire atteint 15 000 euros.

Sous les 10 000 euros, se trouve le sélectionneur nigérian de la Tanzanie, Emmanuel Amunike qui touche 9 000 euros par mois, comme Baciro Candé (Guinée-Bissau) et Sunday Chidzambwa (Zimbabwe). Ils sont suivis de près par Nicolas Dupuis, le sélectionneur français de Madagascar (7000 euros), qualifié en huitièmes de finale pour sa première participation à la CAN.

Moins de 5 000 euros
Trois sélectionneurs de cette Coupe d'Afrique des Nations touchent des salaires inférieurs ou égaux à 5000 euros. C'est le cas de Ricardo Manetti (Namibie), aux alentours de 5000 euros mensuels selon Jeune Afrique. Un revenu plus de trois supérieur à celui de son homologue malien Mohamed Magassouba (1500 euros). C'est le Burundais, Olivier Niyungeko qui ferme la marche avec une paye mensuelle de 450 euros, soit 240 fois moins que Javier Aguirre. Jeune Afrique précise cependant que le salaire moyen au Burundi est environ quinze fois moins élevé. Quand même!

Enfin, parmi les sélectionneurs les mieux payés du continent figure Claude Le Roy, qui n'a pas réussi à se qualifier pour cette 32e CAN avec le Togo. Le Français perçoit 38 000 euros mensuels, bien plus que certains de ses semblables présents en Égypte.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Lions de l'Atlas
Autres faits divers

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous