Filinfo

Autres

Vidéo. beIN Sports: la voix d’un commentateur vedette reprise dans le refrain d’un clip sexy de Myriam Klink

Au Liban, la très controversée chanteuse Myriam Klink fait souvent la Une des médias avec ses clips jugés trop sexy. Récemment, la chanteuse a utilisé la voix du célèbre commentateur, Raouf Ben Khlif, dans l'un de ses clips. Sa réaction a créé le Buzz…Vidéo.

De nos jours, les commentateurs ont pris une place d'envergure dans l'univers du football mondial. À l'image des joueurs, certains sont des véritables stars, surtout au grand Maghreb et dans les pays du Golfe. Raouf Ben Khelif fait partie de la catégorie des commentateurs les plus suivis et respectés mais récemment, son coup de gueule a fait écho sur Twitter.

La chanteuse libanaise, Myriam Klink, connue pour ses clips osés en petites tenues, a utilisé la voix du journaliste dans le refrain de la chanson en question. Les internautes ont vite fait parvenir l'information à Raouf Ben Khelif,qui n'a pas tardé à afficher tout son mécontentement sur Twitter.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres beIN Sports
Autres beIN Sports

BeIN Sport ouvre son bureau au Maroc

Autres Droits TV
Autres Droits TV

beIN Sports va poursuivre l'AFC en justice

Autres Algérie
Autres Algérie

Hafid Derradji contre le 5e mandat de Bouteflika


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Au nom du maire

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le Raja face à ses vieux démons

Soufiane Rahimi au coeur d’un gros scandale

Özil invité chez Erdogan 

Le Wydad protège ses joueurs avant la finale

Un match truqué? La FRMF enquête

Le Raja jouera, jouera pas?

RSB-Zamalek ou l’ambition contre l’expérience

Le club de foot le plus riche est le Real

La RSB tout près du but continental

La Sonarges saisit les comptes du KACM