Filinfo

Botola

Ce que Patrice Carteron a changé au Raja

© Copyright : DR
Personne n’aurait prédit que le Raja serait aussi haut (2e) au classement de la Botola après le départ de Juan Carlos Garrido. Mais Patrice Carteron, arrivé en janvier dernier a réussi à donner un nouvel élan aux Verts.
A
A

Les dessous de la méthode Carteron

Patrice Carteron a pris ses fonctions au Raja dans un contexte tendu et en pleines turbulences. Le Français a rapidement démontré sa capacité à gérer le vestiaire des Verts.

En peu de temps, il a su gagner le respect de ses joueurs. Et c’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui expliquent son succès avec le Raja.

Contrairement à son prédécesseur qui gardait une certaine distance, Carteron applique une méthode différente et garde le contact fluide, tout en se montrant pas trop complice avec ses troupes. Des enseignements tirés de sa carrière de joueur.

Le 4-3-3 et la maîtrise du milieu

Depuis son arrivée, Patrice Carteron opte pour un 4-3-3, tout comme Juan Carlors Garrido. Mais l’Espagnol changeait très souvent de dispositif pour le transformer en 3-5-2 afin de sécuriser sa défense. Mais il est vrai que Garrido n’avait pas vraiment le choix avec un effectif souvent réduit, à cause des nombreuses blessures et suspensions de ses joueurs.

Avec Carteron, les choses sont pratiquement rentrées dans l’ordre, avec notamment le retour d’Abderrahim Chakir et Badr Banoun. Sous les commandes de Garrido, on voyait beaucoup Ibrahima Niasse au milieu, remplacé aujourd’hui par Zarakia Al Wardi qui fait preuve de beaucoup de combativité. Le Sénégalais est d’ailleurs écarté depuis l’arrivée du Français.

En attaque, Patrice Carteron ne semble pas être convaincu par Mohcine Yajour, souvent laissé sur le banc de touche. Deuxième au classement des buteurs de la Botola derrière Laba Kodjo de la RSB, le joueur de 33 ans continue de se montrer décisif avec ses buts, montrant son utilité efficace en pointe. En attendant d’être totalement convaincu, le Français continue d’aligner Mahmoud Benhalib.

Objectifs atteints ?

À son arrivée, Patrice Carteron avait deux objectifs. D’abord, remporter la Supercoupe de la CAF et faire revenir le club en Ligue des champions.

Mission bientôt accomplie pour le Français qui, après avoir remporté le sacre africain, n’a besoin aujourd’hui que de quatre points pour confirmer officiellement la deuxième place, signant une saison plutôt satisfaisante pour une équipe qui était présente sur trois fronts avec un effectif très limité.

Si l’horizon semblait sombre pour les Verts il y a encore quelques semaines, le Raja peut affronter ses prochains adversaires avec l’espoir de glaner le titre de champion...pas encore acquis mathématiquement par le Wydad.

Un bilan plutôt satisfaisant

Juan Carlos Garrido a laissé l’équipe à la 5ème place à 21 unités derrière le Wydad. Aujourd’hui, les coéquipiers de Hafidi sont deuxièmes à 6 points seulement de leur éternel rival.

Cette position est à mettre au crédit de Patrice Carteron, malgré l’élimination de la Coupe de la CAF. Le Français compte 7 victoires, 4 défaites et 6 nuls (toutes compétitions confondues). Un rendement satisfaisant aux yeux de ses dirigeants. Les deux parties sont en négociation pour une prolongation du contrat de l'entraîneur, qui s'achève le 30 juin prochain.

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Vidéo. Les ambitions de Ngoma, dernière recrue du Raja

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Une offre de 40 millions pour Badr Banoun

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Salif Coulibaly arrive au Raja


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Au nom du maire

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

La RSB à l’assaut du Zamalek

Un compte bancaire rajaoui gelé

Pont aérien pour les supporters des Lions

Un documentaire sur l'accident de Sala

La LDC fait flamber le marché noir

Le Raja renforce ses rangs

Le Wydad joue une finale-revanche

Guardiola booste la Juve en Bourse

Ça chauffe avant WAC-EST

Agressions au stade Benjelloun