Filinfo

Botola

Hooliganisme à Tanger: dégradation de biens publics, agression des forces de l’ordre… le récit d’une soirée d'effroi

Hooliganisme à Tanger, à l'issue du match IRT-RSB, mercredi 25 mai 2022. © Copyright : DR
Des chaises arrachées, des policiers agressés, des voitures saccagées… Les hooligans ont de nouveau sévi à Tanger. Des dizaines d’arrestations ont eu lieu, des fauteurs de trouble sont recherchés et une enquête a été ouverte. Le point.
A
A

Les éléments de la préfecture de police de Tanger ont procédé, dans la soirée du mercredi 25 mai, à plusieurs arrestations de personnes impliquées dans des actes de vandalisme et d'agressions à l’encontre des éléments des forces de l’ordre.

Le match entre l’Ittihad de Tanger et la Renaissance sportive de Berkane, comptant pour la 23e journée de la Botola Pro D1 Inwi, a été émaillé d’incidents fâcheux. Le nul blanc (0-0) n’a apparemment pas été du goût de nombreux pseudo supporters de l’équipe du Détroit. 

Les fauteurs de troubles se sont d’abord défoulés sur les chaises du stade avant d’étendre leurs actes acharnés contre les biens publics en dehors de l'enceinte sportive où ils ont saccagé plusieurs voitures.

Les éléments des forces de l’ordre n’ont pas non plus échappé à la furie des agitateurs puisque pas moins de cinq policiers ont été blessés par des projectiles lancés à leur encontre.

Pis encore, cinq voitures de la police ont été endommagées.

Mais les éléments de la police ont été aux aguets et ont fait leur devoir pour sauvegarder les vies humaines et les biens publics, avant que les choses ne prennent des tournures encore plus graves.

Ils ont ainsi procédé à l’arrestation de 42 personnes impliquées dans ces actes de hooliganisme, dont 23 mineurs.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue, tandis que les mineurs ont été maintenus sous surveillance, sous la supervision du parquet général compétent.

Une enquête a été ouverte, alors que les recherches sont en cours pour identifier d’autres personnes impliquées dans ces actes de vandalisme.  

Par Said Kadry
A
A

Tags /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous