Filinfo

Botola

Ittihad de Tanger: l’ancienne direction accusée d'avoir laissé de lourdes dettes

© Copyright : DR
Kiosque360. Le comité provisoire chargé de la gestion de l’Ittihad de Tanger a accusé l’ancien président d'avoir provoqué un endettement excessif du club. Selon le quotidien Assabah, dont est tirée cette revue de presse, ce surendettement a été adopté pour solder les nombreux litiges perdus contre les joueurs et d’anciens entraîneurs.
A
A

Lors d’un point de presse du comité provisoire de l’Ittihad de Tanger (IRT), organisé le vendredi dernier, Mohamed Ahkan, président dudit comité, a révélé que les problèmes et les dettes cumulées par le club sont la résultante de la gestion hasardeuse de l’ancien président, informe le quotidien Assabah du lundi 6 décembre.

Dans le détail, on apprend que l’ancienne direction de l’IRT a laissé une ardoise de 40 MDH. Une dette résultant du cumul des primes et des salaires des joueurs et des anciens entraîneurs. Plusieurs litiges ont été instruits par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ou le Tribunal arbitral du sport (TSA). Parmi eux, des litiges portés devant cette instance par Mohamed Fouzir qui coûtera 3,3 MDH aux caisses du club, sans compter une dizaine d’autres litiges actionnés par d’autres joueurs qui ont quitté le club cet été.
 
Mohamed Ahkan a déclaré que la période durant laquelle le club a été dirigé par le coach Abderrahim Talib a été la plus néfaste en raison du nombre des ruptures de contrats en un court laps de temps, ce qui a poussé plusieurs parmi eux à saisir la FRMF ou le TAS.

Le président du comité provisoire a révélé également que le club est entré en contact avec plusieurs de ces joueurs pour tenter de trouver un arrangement financier, surtout que les finances du club du détroit sont dans le rouge.

Malgré la crise, l’IRT a déclaré qu’il ne va pas se départir de son joueur star, Ahmed Hamoudan, et démenti les supposées négociations avec le Raja pour faire signer ce joueur. En revanche, Mohamed Ahkan a dévoilé l’intention du club de chercher de nouvelles sources de financement, et révèle que les négociations avec Tanger Med sont arrivées à un stade avancé.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous