Filinfo

Botola

Khemis Zemamra plus fort que le Bayern et le Barça réunis!

© Copyright : DR
Le meilleur moyen de tuer le football marocain est de programmer un match moyen de Botola au même moment qu’un sommet de Champion’s League européenne. C’est grave, stupide, et pourtant évitable!
A
A

Les personnes qui décident de la programmation des matchs de la Botola sont des génies. Le propre des génies est d’être incompris. Ils font des choses que le commun des mortels, c’est-à-dire vous et moi, ne peuvent pas comprendre.

Prenez la soirée du vendredi. Toute la planète foot a les yeux rivés sur le match Bayern-Barça, quart de finale de Champion’s League. Une finale avant l’heure et plusieurs matchs à l’intérieur du match.

Tout le monde se demande si Messi va pouvoir continuer sa route ou si le Bayern, grand favori de la Champion’s, va lui barrer la route. Et puis il y a le match des gardiens, Neuer contre Ter Stegen, pour savoir lequel est le meilleur en Allemagne et sans doute dans le monde. Et il y a le match des «transfuges»: Thiago qui joue contre son club formateur, Vidal et Coutinho qui jouent contre leurs anciens clubs.

Un match dramatique, essentiel, chargé d’émotions, d’histoire. Et qui a débouché, sur le terrain, sur 90 minutes exceptionnelles pendant lesquelles le Bayern a littéralement explosé sur le Barça. 8-2. Dix buts. Le Barça à terre. Messi qui sort par la petite porte… 

Pendant que le monde du football vibre au rythme de ce match historique, il y avait, très exactement au même moment, un match de Botola opposant Khemis Zemamra au Fath de Rabat. Qui l’a vu?

Pour la petite histoire, les deux adversaires se sont quittés bons amis. 1-1. Ni vainqueur, ni vaincu, un petit but chacun, un point de chaque côté, au revoir et merci.

RCAZ-FUS s’est disputé sans public. Et même si la SNRT l’a retransmis en direct, personne ne l’a vu. Parce qu’il a été programmé au mauvais moment. Le match ressemblait à un enterrement : qui a envie d’assister à un enterrement alors que, en tournant la tête, on pouvait assister à une exceptionnelle fête de mariage?

Mettez-vous à la place des fans de Khemis Zemamra et du FUS, mettez-vous à la place de leurs dirigeants, de leurs staffs, de leurs joueurs remplaçants. Tous ces gens aiment le foot, pourquoi les obliger à faire un choix cornélien?

Bien sûr, il ne faut pas comparer un match moyen de Botola avec un sommet de Champion’s League européenne. Comparaison n’est pas raison. Mais en programmant RCAZ-FUS au même moment, on nous oblige pourtant à comparer. On nous oblige à choisir, à peser le pour et le contre.

Pourquoi ce «déchirement»? Pourquoi ce massacre?

Il y a deux grands perdants dans cette affaire ridicule : le football marocain…et la SNRT. Sans oublier les sponsors qui alimentent et les clubs et la télévision marocaine. Tout ce beau monde aura laissé des plumes dans cette histoire, alors qu’il suffisait de programmer le match deux heures avant ou après. N’y avait-il donc pas moyen?

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • ADNAN
    Le 16 Aug. 2020 à 13h14
    J'ai regarder ce match...
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous