Filinfo

Botola

Un Algérien prend les commandes de l'IRT

© Copyright : DR
L'Ittihad de Tanger a un nouvel entraîneur. Il s'agit de l'Algérien Nabil Neghiz qui succède à Abderrahim Taleb.
A
A

Nabil Neghiz a été nommé entraîneur de l'Ittihad de Tanger. L'Algérien de 51 ans a signé un contrat de deux ans. Il sera présenté à la presse ce mercredi, a annoncé le club du Détroit. 

Nabil Neghiz connaît d'ailleurs bien les Tangérois. Il les a déjà éliminés de la Ligue des champions en 2018 quand il était coach de la JS Saoura.

Neghiz a récemment résilié son contrat avec l'ES Sétif après une aventure qui n'a duré que 5 mois, en raison de la crise administrative que connaît le club depuis quelques temps. Il a auparavant dirigé plusieurs équipes en Algérie tels la JS Saoura et le Nasr Hussein Dey. Le technicien algérien a également assuré la tâche de sélectionneur par intérim des Fennecs en 2014, après le départ de Christian Gourcuff. 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Ittihad Riadhi de Tanger
Botola Ittihad Riadhi de Tanger

Vidéo. Nabil Neghiz espère une finale Maroc-Algérie

Botola AS FAR
Botola AS FAR

Abderrahim Taleb prend les commandes de l'AS FAR

Botola UMFP
Botola UMFP

Laylat Noujoum, ce qu'il faut en retenir


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Hervé Renard chassé par les médias?

Le "résultat" WAC-ES Tunis bientôt connu

Annulation de l’AG de «Sport pour tous»

Mercato explosif en Liga espagnole

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue