Filinfo

Botola

2 à 5 ans de prison pour les usagers de fumigènes

© Copyright : DR
Kiosque360. Si certains supporters auront du mal à se passer des fameux craquages de fumigènes, le gouvernement, lui, a tranché. Dans sa publication du 27 juillet, le Bulletin officiel a rendu public un article de loi relatif à l’interdiction des fumigènes, dont les détenteurs seront désormais passibles d’une peine de prison.
A
A

Les images de gradins de stades marocains complètement couverts par des nuages de fumée à l’heure du match vont-elles disparaître de nos écrans de télévision? C’est, semble-t-il, ce que souhaite en tout cas le gouvernement marocain. Dans sa livraison du 27 juillet 2018, le Bulletin officiel a publié une loi dédiée à l’interdiction des fumigènes, dont les détenteurs seront désormais passibles de la prison ferme, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du week-end des 4 et 5 août.

Il s’agit de la loi 16-22 relative à l’encadrement de l’utilisation des produits explosifs et feux d’artifice. Bien que les fumigènes semblent beaucoup moins dangereux que d’autres produits explosifs, le gouvernement a décidé de punir tout détenteur de fumigène d’une peine variant entre 2 ans de prison et 50.000 dirhams à 5 ans de prison et 500.000 dirhams d’amende.

Rappelons que le phénomène des fumigènes a complètement envahi les gradins marocains au cours des dix dernières années, causant parfois d’importants dégâts dans les stades et chez les supporters mêmes, dont nombre ont été blessés à cause de ces engins. Les fumigènes font d’ailleurs très prisés par les groupes de supporters marocains qui devront désormais changer d’habitude s’ils ne veulent pas s’attirer des problèmes avec la justice.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous