Filinfo

Botola

Qui est Zoran Manojlovic, le futur coach du Wydad?

© Copyright : DR
Zoran Manojlovic, alias "Maki" serait-il l'entraîneur tant recherché par le Wydad? Un ancien de la maison rouge le recommande particulièrement. Mais qui est ce technicien serbe?
A
A

Qui aurait misé sur lui? Zoran Manojlovic, alias "Maki", serait l’entraîneur le plus proche de succéder à Faouzi Benzarti à la tête du Wydad. Cet entraîneur serbe âgé de 57 ans s’est fait connaître en coachant le Primeiro de Agosto (décembre 2017-octobre 2018).

C’est le Gallois John Toshack ancien coach des Rouges, qui aurait recommandé Manojlovic au poste d’entraîneur et Said Naciri, le président du club, a récemment confirmé aux médias  son arrivée à Casablanca dans les jours qui suivent.

La patient angolais

Né en Yougoslavie et serbe de nationalité, Zoran Manojlovic a été attaquant (1989-2002) et passé l’ensemble de sa carrière au Portugal. Il possède d’ailleurs aussi la nationalité portugaise.

C’est au pays de Cristiano Ronaldo qu’il a démarré sa carrière d’entraîneur au CD Trofense (3e division) en 2002. Il découvre l’Angola et le Primeiro de Agosto en 2010 en tant qu’adjoint de son compatriote Lujbinko Drulovic.

Il fait ses premiers pas en solo en 2013 avec la formation de Kabuscorp de Palanca puis entraîne Sagrada Esperança de Lunda Norte avant de retrouver le Primeiro en tant que numéro un en 2017.

Un contentieux avec l’Espérance de Tunis

Avec le Primeiro de Agosto, il a remporté le championnat angolais lors de la saison 2017-2018. Mais il a surtout permis à cet outsider de se hisser jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions.

Le parcours des Rouge et Noir a démarré au premier tour et les a vu écarter des équipes comme Zesco United (Zambie) et surtout le TP Mazembe (RDC). Mais en demi-finale, les Angolais sont victimes d’un hold-up face à l’Espérance de Tunis.

Vainqueurs à l’aller et alors qu’ils menaient au score, ils ont vu l’arbitre zambien Janny Sikazwe accorder un penalty litigieux aux Tunisiens, avant de refuser un but valable au Primeiro de Agosto qui aurait pu recoller à 3-3 et se qualifier.

Ce sont finalement les Sang et Or qui se sont qualifiés (4-2) avant de remporter la finale contre Al Ahly. Sikazwe sera suspendu plus tard. "C’est une guerre pas un match de football", dira Zoran Manojlovic à ce sujet.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Hassania d'Agadir
Botola Hassania d'Agadir

Le HUSA interdit de recruter un coach?

Botola Fath Union Sports de Rabat
Botola Fath Union Sports de Rabat

Un grand nom africain veut entraîner le FUS

Botola Fouad Sahabi

1 commentaires /

  • red lion
    Le 16 Jul. 2019 à 21h42
    Une façon plus qu'efficace d'en finir avec les matchs truqués, car influencés par des arbitres convaincus de corruption, c'est ni plus ni moins que la suspension à vie, de ces mêmes arbitres malhonnêtes, qui vont finir par tuer le football africain, qui a déjà tellement de mal à exister au plus haut niveau . Le peu de crédibilité qui lui reste, est en train de fondre comme neige au soleil de du Sahara .
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous