Filinfo

Foot

Quand Saïd Chengriha s’appuie sur la «CAN» pour sauver le régime

L’équipe algérienne reçue par Abdelmadjid Tebboune et Said Chengriha, lundi 20 décembre 2021. (255199) © Copyright : DR
Saïd Chengriha a envoyé un message exalté aux joueurs de la sélection algérienne de football. S’il n’y a plus le ballon rond pour occuper le peuple algérien, la junte n’aura pas de dérivatifs aux scandales révélés par l’ancien secrétaire particulier du défunt Gaïd Salah, ainsi qu’à la crise socio-économique que traverse le pays.
A
A

Saïd Chengriha n’en croit pas ses yeux! Ni ses oreilles d’ailleurs. Mais c’est quoi ce début de Coupe d’Afrique des Nations des Fennecs! Un nul blanc contre la Sierra Leone (même pas de l’Atlas) et une défaite face à la Guinée Équatoriale (1-0).

Résultat: les champions en titre risquent de sortir dès le premier tour du tournoi camerounais en cas de nul ou de défaite contre les Éléphants ivoiriens, jeudi 20 janvier prochain. 

Djamel Belmadi et ses poulains avaient promis pourtant autre chose à leur général et chef de l'état-major de l'armée nationale populaire. Un spectacle qui valait la peine d’être regardé sur un écran plat haute définition 2,5 millions de couleurs, acheté probablement avec l’argent de la Sonatrach et non pas celui amassé grâce au  trafic de drogue et d’armes, comme l’a révélé dans une vidéo un témoin de premier rang: Guermit Bounouira, l’ancien secrétaire particulier du défunt chef de la junte, Ahmed Gaïd Salah.

Derraji et «NoBody» ne faites pas semblant d’être étonnés ou scandalisés: dans l’armée algérienne, il y a quand même plus de narcotrafiquants que de militaires. Et cette vérité n’est pas le fruit de mon imagination (elle n’est pas aussi fertile que la vôtre), elle sort directement de la bouche de la «boîte noire» de Gaïd Salah, prédécesseur de Chengriha à la tête de l’armée algérienne.

Selon lui, l’actuel chef du régime politico-militaire algérien aurait accumulé une fortune colossale, en sécurisant, alors qu’il commandait de 2004 à 2018 la troisième région militaire aux frontières avec le Maroc, des voies pour le trafic de drogue. Pis encore, il serait également impliqué dans un trafic d’armes avec la Libye. La série de films de Bounouira est très populaire, mais peut-être pas autant que la CAN. On comprend dès lors les supplications adressées par Chengriha aux joueurs de la sélection algérienne pour ne pas rentrer cette semaine au bercail et laisser Guermit galoper, sans concurrent, dans les réseaux sociaux.

Dans un message, diffusé hier lundi 17 janvier, par plusieurs médias à la solde de la junte, Saïd Chengriha a adressé «ses encouragements pérennes» à l’équipe algérienne de football. Il a ajouté: «grande est notre confiance en vous».

Mais quelle mouche a donc poussé un chef d’état-major à considérer un match de football comme une confrontation militaire?

Chengriha s’est mis tout seul dans cette situation en politisant de façon hystérique des matchs de football. Mais dans quel autre pays au monde, le chef de l’armée multiplie les messages à une équipe de foot! La FIFA devrait s’en mêler! Cette instance a interdit dans ses statuts aux politiques de s’ingérer dans le football. Mais elle était à mille lieues de s’imaginer que dans un pays comme l’Algérie, le football serait considéré par l’armée comme la deuxième cause nationale, après le Sahara, of course. Les deux causes sont d’ailleurs intimement liées dans le cerveau de Chengriha, l’une influant, dans la tête de ce général sénile, sur l’autre.

Si ce général de corps d’armée, qui n’a remporté aucune des guerres auxquelles il a pris part, a fait du sacre des Fennecs en Coupe arabe une victoire militaire, aujourd’hui, il cherche désespérément à éviter un revers cinglant. 

En effet, s’il n’y a plus le ballon rond pour occuper le peuple algérien, la junte n’aura plus de dérivatifs aux scandales révélés par Guermit Bounouira, ainsi qu’à la crise socio-économique que traverse le pays. 

Le pouvoir d’achat des Algériens a en effet souffert de façon très significative des hommes au pouvoir, qui ont dévalué la monnaie locale, entraînant une inflation historique (presque 10%) dans un pays qui importe presque tout et n’exporte que les hydrocarbures. 

En plus du box-office algérien à la tête duquel vont trôner les vidéos de Bounouira, comment faire diversion sur la pénurie de l’huile, du lait, du sucre, ainsi que la cherté de tous les produits de large consommation? Sans le foot, il n’y aura plus de porte coupe-feu entre la junte et le peuple. Chengriha le sait, alors il galvanise les coéquipiers de Riyad Mahrez à la CAN. Une mission qui s’annonce difficile contre des Éléphants qui semblent avoir retrouvé leur lustre d’antan. 

Jeudi prochain, Chengriha va regarder un match de football comme s’il jouait à la roulette russe. La fin prématurée de la séquence de la CAN risque d’être une poudrière pour la junte.

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • adil
    Le 18 Jan. 2022 à 12h36
    le Maneken pisse ne cesse d'encourager "son" armée et la lancer contre le Maroc, pour l'instant rien même pas un soupçon de 1re mi-temps de guerre avec le Maroc, il peut alors encourager son équipe de foot pour jeudi, c'est un porte guigne ce vieux grabataire. C'est un pays jouet aux mains de bras cassés forts en gueule
  • Driss
    Le 18 Jan. 2022 à 12h06
    On croyait avoir atteint le summum de la débilité avec un Idi Amine Dada de l'Ouganda qui,pour punir ses ministres, les jetait aux crocodiles ,un Jean Bedel Bokassa qui mettait en prison les parents d'élèves qui n'avaient pas les moyens d'acheter les tenues scolaires commercialisées par sa propre société et qui a fini par se proclamer empereur de la Centrafrique,un Kaddafi qui,après avoir renversé un roi, s'est imaginé ROI des ROIS d'Afrique...Eh bien !on s'est trompé!C'était sans compter avec des génies comme Teboune, Chengriha et Cie ! Einstein avait raison,la bêtise humaine est certainement infinie.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous