Filinfo

Foot

Que valent les prochains adversaires du Maroc?

© Copyright : DR
Le Maroc a hérité d’un groupe abordable, à l’issue du tirage au sort des éliminatoires de CAN 2021, qui s’est déroulé ce jeudi au Caire. Que valent les adversaires des Lions de l’Atlas?
A
A

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 effectué ce jeudi, a placé le Maroc dans un groupe E, en présence de la Mauritanie, du Burundi et de la République Centrafricaine.

La Mauritanie, plus qu'un petit poucet 

Les Lions de l’Atlas débuteront leur campagne éliminatoire face aux Mourabitounes. Les deux sélections se sont déjà retrouvées à cette même phase de la compétition en 2008, lors des qualifications pour le Mondial et la CAN 2010. Sans difficulté, les Marocains s'étaient imposés (4-1) à l’aller comme au retour. Cela reste d’ailleurs la seule confrontation entre les deux équipes.

Alors que personne ne s’y attendait, la Mauritanie a participé à la première CAN de son histoire en Égypte. Avec un bilan de deux nuls et une défaite, les Mauritaniens ont quitté très tôt le tournoi africain, dans un groupe composé de la Tunisie, du Mali et de l’Angola.

Au niveau du classement FIFA, la Mauritanie pointe à la 103è place au plan mondial et 21è sur le continent. 

Il est à noter également que cette modeste équipe est entraînée par Corentin Martins, en poste depuis 2014. Le Français a réussi à la qualifier à sa première compétition continentale (CHAN 2014), avant d’enchaîner avec un deuxième CHAN 2018, qui a eu lieu au Maroc. Agé de 50 ans, l’ancien international français veut enchaîner les succès et ambitionne une deuxième participation consécutive à la plus prestigieuse compétition continentale.

Au niveau de l’effectif, la Mauritanie compte sur deux pièces maîtresses: l'attaquant de l'US Tataouine (Tunisie) Ismaël Diakité et Mohamed Abdellahi Soudani, le milieu du DRB Tadjenanet (Algérie). Il faudra également surveiller le jeune espoir de 21 ans, Moctar Sidi El Hacen, qui a fait l’année dernières ses grands débuts en Liga avec Valladolid, devenant au passage le premier Mauritanien à fouler les pelouses du championnat d’Espagne.

Le Burundi, une première face au Maroc 

Le Maroc défiera le Burundi lors de la deuxième journée de ces éliminatoires. Un adversaire qu’il n’a jamais rencontré auparavant. Tout comme les Mourabitounes, les Hirondelles ont connu leur première CAN cette année. Une sélection méconnue qui n’a jamais brillé. On note juste une participation au CHAN 2014, avec à la clé une élimination au premier tour.

Alain Olivier Nyungeko, l'entraîneur, s'appuie essentiellement sur des joueurs expatriés, basés en Europe mais aussi dans les pays du Golfe et ailleurs en Afrique. Les deux leaders offensifs de ce groupe sont Cédric Amisi (Al Taawoun, Arabie Saoudite) et Fiston Abdul Razak, l'attaquant des Algériens de la JS Kabylie, sans oublier Saïdo Berahino qui évolue à Stoke City.

Au classement FIFA, le Burundi est placé à la 134è position au niveau mondial et 37è sur le plan africain.

La République Centrafricaine à la recherche de l'exploit 

Jamais présente à une phase finale d’une compétition FIFA, La République Centrafricaine affrontera le Maroc pour la quatrième fois de son histoire. Les deux nations ne se sont plus rencontrées depuis 2014, lors d’un match amical qui s’est joué au Grand stade de Marrakech (victoire (4-0 pour les Lions de l’Atlas). Mais avant, elles se sont déjà affrontées lors des éliminatoires de la CAN 2012. Résultat? Deux nuls bancs (0-0) à la manche aller comme au retour.

La République Centrafricaine compte un groupe de joueurs qui évoluent dans tous les coins du monde. Certains d’entre eux ont même joué au Maroc, comme c’est le cas des deux anciens rajaouis Hilaire Momi et Vivien Mabidé. Ce dernier a également porté les couleurs du Moghreb de Tétouan et du Difaâ El Hassani d'El Jadida.

Autre point sur lequel peuvent s'appuyer les Fauves, cette sélection ne s’est jamais inclinée à domicile lors des matchs de qualifications pour la CAN. Un atout non négligeable dans une course à la qualification.

À noter que la République Centrafricaine vient d’engager un nouveau sélectionneur, le Congolais Bruce Abdoulaye qui a remplacé l’hispano-suisse Raoul Savoy, limogé après avoir échoué à se qualifier pour la CAN égyptienne.

Au classement, le dernier adversaire du Maroc dans ces éliminatoires occupe la 112è place mondiale et la 27è place continentale.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Vahid Halilhodžić a-t-il raison de ne pas convoquer Hamdallah?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi Vahid n’a pas convoqué Hakimi, Mazraoui et En-Nesyri

Foot Jeux africains
Foot Jeux africains

Vidéo. Les Lionnes frappent d'entrée en battant l'Algérie


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

FRMF et ministère des Sports dans l’impasse

Jebor pousse le Wydad à saisir la FIFA

C’est parti pour les Jeux africains

Au Real, il n'y a plus qu'une seule place

Le staff de Vahid bientôt dévoilé

La Botola a un vice de programmation

Vahid vise le trophée de la CAN 2023

Özil s’entraîne sous haute protection

Les fédérations sportives se restructurent

Meknès sans stade, à cause de son maire