Filinfo

Foot

Trio arbitral marocain pour Cameroun-Guinée Bissau

© Copyright : DR
Le Cameroun débute ce mardi la défense de son titre africain en affrontant la Guinée Bissau, lors du premier match du groupe F. Un Marocain sera au sifflet.
A
A

C'est Noureddine Jaafari qui a été désigné pour arbitrer la rencontre qui oppose ce mardi le Cameroun à la Guinée Bissau à 18H. Le Marocain sera assisté par ses compatriote Lahcen Azhgaou et Mustapha Akarkad. Il s'agit d'ailleurs de la première participation de Jaafari à une Coupe d'Afrique des Nations. 

L'autre marocain retenu par la CAF pour ce tournoi, Redouane Jayed, a pour rappel dirigé la rencontre entre la République démocratique du Congo et l'Ouganda, samedi dernier (0-2) pour le compte du groupe A. 

Le Cameroun fera donc sa première apparition en cette CAN pour défendre son titre. Dans l'autre match du groupe F, le Ghana affronte le Bénin à 21H. 

Lire aussi: Les champions en titre entrent dans la danse

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Bilan des stars africaines à la CAN 2019

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Renard juge le sacre de l’Algérie

Foot FIFA
Foot FIFA

Un bond de folie pour l’Algérie au classement FIFA?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Mahrez, Sadio, Ziyech, Salah... quel bilan?

Hervé Renard chassé par les médias?

Le "résultat" WAC-ES Tunis bientôt connu

Annulation de l’AG de «Sport pour tous»

Mercato explosif en Liga espagnole

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"