Filinfo

Foot

Vidéo. La CAN, les Lions de l’Atlas, Ziyech… Patrick Kluivert à cœur ouvert

Ancienne star des Pays-Bas durant les années 1990 et 2000, passé par plusieurs prestigieux clubs dont l’Ajax Amsterdam, l’AC Milan et le FC Barcelone, Patrick Kluivert suit de près la Coupe d’Afrique des nations 2021. Le360sport l’a rencontré à Yaoundé pour une interview exclusive.

Patrick Kluivert, actuellement au Cameroun où il suit de près les matchs de la CAN, a accepté avec amabilité de se livrer au jeu des questions-réponses du site Le360sport. En toute franchise et décontraction, il révèle le fond de sa pensée, sans ambages.

L’ancienne star néerlandaise porte un regard optimiste et positif sur les Lions de l’Altas. «L’équipe du Maroc dispose de bonnes individualités. Ses joueurs jouent très vite, mais je pense qu’ils sont en mesure de jouer encore plus vite. En gros, l’impression que j’ai est que c’est une grande formation», nous déclare-t-il.

Son futur, Kluivert n’écarte pas la possibilité qu’il soit au Maroc. Il nous confie: «C’est un beau pays et les gens sont super sympa. M’y installer prochainement, pourquoi pas».

Grand connaisseur du football néerlandais, où Hakim Ziyech s’est illustré avant de bifurquer vers Chelsea, notre interlocuteur se dit «surpris» par sa non-sélection. «D’autant plus qu’il fait aujourd’hui de bons matchs avec Chelsea», estime-t-il avant de se rattraper: «Mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre le joueur et son entraineur. Cela reste peut-être un sujet purement personnel».

En outre, Patrick Kluivert estime que les grands favoris pour la victoire finale en CAN sont le Maroc, le Cameroun et l’Egypte. Ses arguments sont que les Lions de l’Atlas disposent d’un groupe solide et solidaire, les Lions indomptables jouent à domicile et sont soutenus par des supporters nombreux, et l’Egypte est capable de monter en puissance et faire mieux qu’auparavant.

«C’est pour cela, estime-t-il, que les Marocains doivent prendre très au sérieux leur prochain match contre les Egyptiens. Ce sera une rencontre très difficile, pour les deux équipes d'ailleurs.»

En avançant que le niveau que la 33e édition de la grand-messe africaine est «globalement bon», il estime qu’il aurait pu être meilleur. Et, tout en mettant en exergue l’organisation, il se dit «très peiné» par la bousculade au stade Olembé qui a fait huit morts.

Par DNES au Cameroun Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous