Filinfo

Foot

FC Barcelone: le grand "Koemancement"

© Copyright : DR
L'heure de se relever. Traumatisé par l'humiliation face au Bayern Munich (8-2) en août et bouleversé à tous les étages, le FC Barcelone entame en Liga dimanche contre Villarreal son vaste chantier de reconstruction, sous les commandes du nouvel entraîneur Ronald Koeman.
A
A

C'est l'heure de la rentrée pour les Catalans qui, comme cinq autres équipes du championnat d'Espagne, ont bénéficié d'une préparation rallongée pour avoir terminé la saison précédente tardivement. Il leur faudra, dans le cadre de la 3e journée, faire table rase.

Effacer la catastrophique saison 2019-2020, la première sans aucun titre depuis 2008 ; effacer la pandémie, qui a mis les finances du club à l'épreuve et qui menace toujours la Liga ; effacer le souhait de départ avorté de son capitaine Lionel Messi ; effacer les deux changements d'entraîneur vécus et la flopée de tauliers du vestiaire partis ; et effacer les critiques envers la direction actuelle, visée par une motion de censure.

Après la claque reçue face au Bayern en quart de finale de Ligue des champions à Lisbonne le 14 août, le président Josep Maria Bartomeu avait promis "des changements profonds". Et ils sont arrivés.

Quique Setién a été remplacé par l'ancien membre de la "Dream Team" du Barça de Johan Cruyff (1988-1996), le Néerlandais Ronald Koeman. Et plusieurs gros salaires de l'effectif ont été évincés dans le courant de l'été : Arthur, Rakitic, Semedo, Vidal et Suarez.

Messi, sauveur sans envie? 

Que doit-on espérer de cette saison 2020-2021 à Barcelone?

La grande question est de savoir quelle sera la motivation de la superstar mondiale Lionel Messi. Après avoir voulu rompre son contrat de manière unilatérale fin août, l'Argentin a été obligé de rester par la direction, mais pourra partir libre à la fin de son contrat, le 30 juin 2021.

Il pourra même commencer à négocier officiellement avec des équipes à partir de janvier.

La Pulga (puce, en espagnol), qui s'est souvent mué en sauveur d'un Barça en perdition la saison dernière, aura-t-il encore les épaules, à bientôt 34 ans, pour porter l'institution catalane à lui seul? Et surtout, en aura-t-il la motivation, désormais abandonné par ses amis Arturo Vidal et Luis Suarez?

Koeman et Messi, qui ont mal débuté leur relation, ont prôné l'apaisement la semaine dernière. Messi a assuré qu'il s'investira avec le même engagement qu'auparavant. Mais le nouveau technicien est bien décidé à partager les responsabilités.

Griezmann et Dembélé, seconde chance 

Après une première saison grise mais ponctuée de coups d'éclat en Catalogne, avec 15 buts en 48 matches toutes compétitions confondues, l'international français Antoine Griezmann (29 ans) pourrait gagner des galons sur le front de l'attaque blaugrana grâce au départ de Suarez vers l'Atlético Madrid.

Idem pour son compatriote Ousmane Dembélé (23 ans), longuement blessé aux jambes la saison passée, qui pourrait enfin briller cette saison pour sa quatrième saison au Barça. "La recrue de l'intersaison", comme l'a qualifié la presse sportive catalane.

Toujours en quête d'un avant-centre pour pallier le départ de Suarez, malgré la présence du Danois Martin Braithwaite (actuellement touché au quadriceps gauche), le Barça tente d'attirer Lautaro Martinez (Inter Milan) ou Memphis Depay (Lyon)... Mais Koeman devra débuter sa saison en comptant sur ses forces en présence.

Avec le retour de Dembélé, le technicien pourra aussi compter sur celui du milieu offensif brésilien Philippe Coutinho, (prêté au Bayern Munich la saison dernière), sur l'international bosnien Miralem Pjanic, arrivé de la Juventus de Turin en échange d'Arthur, et sur l'intégration en équipe première du prodige Ansu Fati (17 ans).

Le Barça a eu un mois pour se remettre de la claque de Lisbonne, et trois matches de préparation (tous remportés) pour peaufiner le 4-2-3-1 prôné par Koeman, mis à l'épreuve dès dimanche dans un Camp Nou à huis clos par l'ambitieux Villarreal d'Unai Emery, l'ex-entraîneur du Paris SG et d'Arsenal.

Avec un mercato à finir, une motion de censure en cours contre la direction, un budget en déficit à boucler en octobre et des élections pour la présidence du club à venir mi-mars, la saison 2020-2021 sera-t-elle la dernière de l'ère Messi? ou la première du renouveau du FC Barcelone?

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FC Barcelone
Foot Ligue des champions UEFA

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous