Filinfo

Foot

CAN 2022: le Cameroun sous la menace d'une nouvelle délocalisation de la compétition

© Copyright : DR
Kiosque360. A quelques semaines de l'ouverture de la CAN 2022, la CAF se dit préoccupée par les nombreux retards dans l'organisation et lance un ultimatum au Cameroun. Infrastructures inachevées et protocole sanitaire qui laisse à désirer font problème selon le quotidien Al Ahdath dont est tirée cette revue de presse.
A
A

La Confédération africaine de football a exprimé ce mercredi ses inquiétudes sur l'organisation de la prochaine Coupe d'Afrique des nations au Cameroun, prévue du 9 janvier au 6 février 2022. Et pour cause, les infrastructures qui accueilleront la compétition ne sont pas encore achevées et le protocole anti-Covid prévu pour accéder aux stades suscitenl’inquiétude, indique le quotidien Al Ahdath al Maghribia du vendredi 26 novembre.

Le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba a interpelé les autorités camerounaises sur l’état d’avancement des chantiers, en particulier le stade d'Olembé qui accueillera le match d’ouverture de la CAN, le 9 janvier, mais qui semble inachevé et les travaux à l’arrêt depuis le 22 octobre.

Ce scénario est la copie conforme de celui de 2019, quand la CAN a été délocalisée du Cameroun vers l’Egypte. "S'agissant du stade d'Olembé, sachez que si tout n'est pas réglé d'ici au 30 novembre 2021, le match d'ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions ont d'ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d'organisation, pour la CAF et pour le Cameroun", a déclaré Véron Mosengo-Omba, sur un ton intransigeant.

En plus de mettre la pression sur les responsables camerounais, la CAF exige un planning de la fin des travaux avant le 10 décembre pour désigner une Commission chargée de la gestion des stades. 

La CAF exige également un rapport sur la situation de la pandémie dans le pays et le protocole Covid prévu pour accéder au stade dans le but de mettre en vente les billets des matchs dès le 1er décembre.

On rappelle que le Maroc évolue lors de cette compétition dans le groupe C, avec le Gabon, le Ghana et les Comores.

upercoupe d’Afrique. Al Ahly demande une révision de sa liste africaine

Kiosque360. L'adversaire du Raja en Supercoupe d’Afrique, Al Ahly a demandé l’autorisation de la CAF pour ajouter de nouveaux joueurs dans sa liste africaine. Le Raja ne verrait aucun inconvénient dans cette démarche.

Le club égyptien Al Ahly a formulé une demande officielle à la Confédération africaine de football et au Raja pour mettre à jour la liste de ses joueurs qui disputeront la Coupe de la CAF. Le futur adversaire du Raja en Supercoupe de la CAF entend ajouter plusieurs nouveaux joueurs à sa liste, informe le quotidien Al Massae du vendredi 26 novembre.

La nouvelle liste d’Al Ahly, si elle vient à être acceptée, englobera le Sud-Africain Percy Tau, le Mozambicain Jose Miquissone, Houssam Hassan, Karim Fouad, ainsi que Ahmed Abdelkader et Omar Hamdi qui reviennent d’un prêt.

Le Raja a tout intérêt à accepter la requête d’Al Ahly surtout que plusieurs joueurs inscrits sur la liste pour disputer cette finale n’y figurent plus en raison de leur départ vers d’autres clubs, comme c’est le cas de Mohamed Bouamira, Mohamed Douik et Ayoub Nanah.
D’autres joueurs inscrits sur la liste africaines, mais ils n’ont réussi à convaincre ni l’ancien entraîneur, Lassaad Chabi, ni l’actuel, Marc Wilmots. Il s’agit de Badr Baoulahroud, Abdeljalil Jbira, ou encore Mohamed Makaazi. 

Pour l’instant, la CAF n’a pas encore fixé le calendrier pour jouer la Supercoupe, et Al Ahly, le tenant du titre, a proposé à ma CAF de jouer ce match entre le 22 et le 24 décembre prochain.

Le club égyptien, finaliste à neuf reprises, ambitionne de remporter sa 8e finale et la deuxième consécutive dont la dernière remportée contre la Renaissance de Berkane. Le Raja compte deux victoires en Supercoupe. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous