Filinfo

Foot

Carlos Queiroz porte plainte contre l’Iran

© Copyright : DR
Carlos Queiroz a porté plainte contre la Fédération iranienne auprès de la FIFA. Des salaires impayés sont derrière la décision du technicien portugais.
A
A

Le technicien portugais Carlos Queiroz a saisi la FIFA pour des salaires impayés du temps où il était sélectionneur de l'Iran.

Cette plainte ne concerne pas que les salaires impayés au cours de son dernier contrat de six mois, mais aussi "sur le précédent". L’ancien coach du Real Madrid a passé huit ans à la tête de la sélection iranienne depuis 2011.

Il a notamment permis au Team Melli de jouer deux phases finales de Coupe du Monde dont celle de 2018, au cours de laquelle il a battu le Maroc au premier tour. Queiroz a quitté la sélection iranienne, fin janvier, victime de l'élimination en demi-finales de la Coupe d'Asie des nations contre le Japon (3-0). Il est aujourd’hui sélectionneur de la Colombie.

Safiollah Faghanpour, responsable des affaires juridiques de la Fédération iranienne, a ainsi réagi: "le problème pour payer Queiroz est dû aux sanctions bancaires visant l'Iran qui empêchent le virement".

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Fatma Diouf Samoura
Foot Fatma Diouf Samoura

Constant Omari: «La finale de Radès a nui à la CAF»

Foot FIFA
Foot FIFA

La FIFA demande à l'Iran d'ouvrir ses stades aux femmes

Foot CAF
Foot CAF

Samoura débarque à la CAF, la réaction d'Ahmad


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match