Filinfo

Foot

Comment Mahrez et Slimani, présents à Marrakech, ont déjoué les plans de la junte

Riyad Mahrez et Islam Slimani, internationaux algériens. © Copyright : DR
En s’attaquant aux stars des Fennecs, qui passent leurs vacances à Marrakech, la junte algérienne croyait, à tort, qu’elle réussirait à créer une discorde entre les deux peuples. Mais les images de Riyad Mahrez et Islam Slimani au Marrakech du Rire ont déjoué leurs pronostics.
A
A

Suite aux multiples revers diplomatiques essuyés par le régime algérien dans «sa guerre imaginaire» contre le Maroc, les caporaux au pouvoir à Alger se sont fixé le nouvel objectif d’abolir la fraternité entre les deux peuples, quitte à sacrifier certaines figures emblématiques du pays. Des joueurs de football tels le capitaine des Fennecs Riyad Mahrez, Islam Slimani, meilleur buteur de l’histoire de leur sélection, ainsi que Said Benrahma et Rachid Ghezzal, ont fait l'objet d'acharnement médiatique dans leur propre pays.

Mahrez, qui a raté le dernier rassemblement de l’équipe entraînée par Djamel Belmadi pour cause de blessure, a essuyé une véritable volée de bois vert en Algérie. Une campagne médiatique, savamment orchestrée, a remis en cause son dévouement pour son pays.

Et même le plaidoyer de Belmadi n’a pas convaincu les esprits douteux qui, à demi-mot, ont reproché au joueur et à l’entraîneur leur «manque de patriotisme».

Hier adulés et élevés sur un piédestal, ils se retrouvent aujourd’hui vilipendés par les médias de leur propre pays. Leur crime: avoir choisi de passer leurs vacances à Marrakech.

Une nouvelle méthode saugrenue de la junte qui n'abolira pas la fraternité entre les peuples algérien et marocain. La preuve au Marrakech du Rire.

Les organisateurs du festival, créé par Jamel Debbouze et qui fête cette année son dixième anniversaire, ont réservé un accueil des plus chaleureux aux deux Fennecs, Riyad Mahrez et Islam Slimani, vendredi 17 juin.

Ces deux grands joueurs algériens, hôtes du royaume, ont sans doute passé, avec leurs frères marocains, d’agréables moments en suivant les gags d’humoristes de talent conviés pour l’occasion. Au grand dam des «chibanis» au pouvoir à Alger.

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • adil
    Le 19 Jun. 2022 à 10h20
    La junte ? on veut bien, mais nombreux algériens relayent cette junte, s'exhibent sur le Net devant les caméras traitant de vendus ce joueur et ceux qui l'accompagnent au Maroc pour dépenser leurs millions chez chez le "Makhzen" vendu aux sionistes au lieu 'aller le faire dans leur pays l'algérie. une bonne partie des algériens se font insultes et pire envers le Maroc, la propagande du régime fonctionne bien s'appuyant sur l'isolement de l'algérie a cause ce Maroc qui installé chez lui les sionistes, ce mot a depuis juin 1967 en algérie pris une ampleur telle que même a la fin du match de foot a blida on entendait des algériens bien remontés traiter de sionistes les joueurs marocains alors qu'au Maroc le publique a été un exemple de bienveillance envers l'équipe algérienne, hélas c'est incurable en sport surtout au sein de la société algérienne. le Marocain est tolérant sauf quelques très rares spécimens et nous pourrons les comprendre fac a cette haine installée en face; ce Marocain aime l'algérien et ça était démontré, l'algérien n'est pas dans ce cas lorsqu'il s'agit d'être dans la défensive, trop impulsif et intolérant
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous