Filinfo

Foot

Convoqué par le Maroc, Mohammed Ihattaren s’attire les foudres des Néerlandais 

© Copyright : DR
La présélection de la nouvelle pépite du PSV Eindhoven, Mohammed Ihattaren, par Vahid Halilhodžić a provoqué un séisme aux Pays-Bas. Si le joueur de 17 ans n’a toujours pas tranché sur sa future nationalité sportive, les journalistes et techniciens néerlandais expriment déjà leur mécontentement. 
A
A

En Eredivisie (championnat néerlandais de première division), il y a Hakim Ziyech, Oussama Idrissi et Klaas-Jan Huntelaar. Mais il y a aussi, et peut-être surtout compte de son avenir très prometteur, Mohammed Ihattaren. Et si le PSV Eindhoven est premier du classement après 3 journées, c’est un peu grâce à lui. À seulement 17 ans, il fait déjà preuve d’une étonnante maturité et ne semble avoir peur de rien. Auteur de 4 buts avec les Boeren (toutes compétitions confondues), le Néerlando-marocain attise déjà les convoitises des deux pays pour qu’il défende leurs couleurs en sélection. 

Vahid Halilhodžić, fraichement nommé à la tête des Lions de l’Atlas, l’a d’ailleurs inclus dans sa liste élargie des joueurs qui prendront part au stage prévu du 1er au 10 septembre. 

Flatté par cette convocation, Ihattaren préfère se donner du temps avant de faire son choix: “je suis honoré de faire partie de la pré-liste. C’est très beau. Mais je ne vais pas faire mon choix pour le moment. Qu’est-ce qui guidera mon choix? Je veux juste jouer, être important et me faire un nom en sélection. Si c’est avec l’équipe nationale néerlandaise, c’est beau. Si c’est avec l’équipe marocaine, c’est bien aussi”, a affirmé le jeune talent à Fox Sports dimanche après son but contre Heracles en championnat. 

Il a suffi de ces mots pour que les journalistes et autres techniciens bataves crient au scandale. Sur le plateau de l’émission Rondo sur Ziggo Sport, Jack van Gelder, présentateur, et Aad de Mos, ancien coach de l’Ajax Amasterdam, du Standard de Liège et du PSV Eindhoven, ont de nouveau relancé le débat sur les Marocains qui choisissent les Lions de l’Atlas aux dépens des Oranjes

“Je trouverai vraiment ça dégoûtant si le garçon choisit le Maroc. Il est un pur talent et j’aimerais tellement qu’il fasse partie de la sélection néerlandaise”, a lancé l’entraîneur de 72 ans. 

Pour sa part, Van Gelder propose que le Maroc indemnise la KNVB (fédération néerlandaise de football), s’il sélectionne un joueur qui a, par le passé, joué pour les équipes de jeunes des Pays-Bas: “si tu as pendant ta jeunesse joué en équipe des Pays-Bas inférieure et qu’au final tu choisis un autre pays, tu es libre de le faire. Mais je trouve qu’une indemnité financière de formation doit être payée à la fédération néerlandaise”. Pourtant, Ihattaren n’a pour l’instant pas choisi le Maroc. Alors pourquoi tout cet acharnement sur un gamin de 17 ans? 

Dans une chronique, parue sur Le360 le 5 septembre 2018, l’écrivain marocain Fouad Laroui a méthodiquement résumé la situation. Une situation quasiment identique à celle de Mohammed Ihattaren. 

À lire aussi: Maroc ou Pays-Bas? Ihattaren hésite à faire son choix

À l’époque, Noussair Mazraoui, jeune espoir de l’Ajax Amsterdam, devait choisir entre son pays natal et celui de ses parents. Il a finalement opté pour l’équipe marocaine et sa décision avait agité l’opinion publique hollandaise. “Après le maestro Ziyech, après les frères Amrabat, après l’ex-capitaine de Feyenoord Karim El Ahmadi, voici encore un brillant footballeur, Mazraoui donc, qui choisit de porter le maillot des Lions de l’Atlas au lieu de celui de la maison d’Orange– dont le symbole est également un lion, comme il sied à une dynastie régnante. C’est d’autant plus vexant pour la nation de Cruyff que la situation était exactement inverse il y a dix ans: le subtil Ibrahim Afellay portait le maillot orange en même temps que Khalid Boulahrouz (dit “le cannibale”) et quelques années après le sympathique Driss Boussata”, poursuit l’écrivain.

Pour Laroui, “il est inutile de se demander pourquoi tous ces footballeurs préfèrent mouiller le maillot pour le pays de leurs parents: parce qu’ils se sentent méprisés et discriminés par des nullités du genre Wilders et Derksen (un dirigeant de parti politique du Parti pour la liberté et un journaliste qui ne ratent pas une occasion pour insulter les Marocains), dont ils ne veulent surtout pas être les compatriotes”. 

Si le jeune milieu de terrain du PSV Eindhoven a suivi l’émission de Jack van Gelder et Aad de Mos, son choix sera certainement vite fait. 

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe du Trône
Foot Coupe du Trône

Affiches des 8es de finale de la Coupe du Trône

Foot Sociétés sportives
Foot Sociétés sportives

Vidéo. Transformation des clubs en S.A, voici les dernières infos

Foot Botola
Foot Botola

Vidéo. Pour la VAR, il faudra attendre 2020


1 commentaires /

  • bouchareb
    Le 20 Aug. 2019 à 15h02
    ces jounaleux bataves sont de nature racistes.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Kiosque

Lekjaa canarde la CAF

Fouzi Lekjaâ fait son show

Le Wydad saisit à nouveau le TAS

Un consultant italien limogé pour racisme

Le football tient son AG annuelle

Beaumelle bientôt fixé sur son sort

Halilhodzic en colère contre Belhanda

Ribéry déjà à l’aise en Italie

17 Marocains aux 17es Mondiaux d'athlétisme

La FIFA attend la CAF pour le Mundialito