Filinfo

Foot

Coronavirus. Badou Zaki: "mieux vaut souffrir en étant en confinement que mourir"

© Copyright : DR
Confiné chez lui à Casablanca, Badou Zaki rappelle l'importance de ne pas quitter son domicile en ces temps de crise sanitaire mondiale.
A
A

Membre de la Direction Technique Nationale de la FRMF et accoutumé à voyager un peu partout dans le monde, Badou Zaki est aujourd’hui, comme le reste des Marocains, confiné chez lui à Casablanca à cause du Coronavirus.

Mais l’ancien sélectionneur national y voit un mal pour un bien, et estime qu’il est "mieux vaut souffrir en étant en confinement que mourir ou contaminer des proches, des gens qu’on ne connaît même pas. Les directives données par le gouvernement doivent être appliquées ici à Casablanca où je me trouve à présent, on ne peut bouger de chez-soi sans avoir une autorisation et sur ce point personne n’est privilégiée moi qui suis connu, je ne bouge pas sans autorisation", a-t-il confié au média algérien Compétition.dz.

Zaki évoque ensuite les mesures prises par le Maroc dès le recensement des premiers cas et notamment salué la fermeture des frontières du pays. "Sa Majesté, le Roi Mohammed VI, a rapidement sans hésiter opté pour ces mesures tout en exhortant les hommes d’affaires plus particulièrement les gens riches au Maroc de verser de l’argent dans un fonds créé exceptionnellement pour aider financièrement les gens démunis, voire ceux qui assurent un travail journalier, après cet appel un énorme élan de solidarité s’est produit dans notre pays même si cela ne m’a pas étonné", explique Zaki.

Membre fédéral et figure incontournable du football national, Zaki estime enfin qu’il est "un peu prématuré" pour songer à une éventuelle date de reprises des championnats: "il faudrait d’abord consulter les spécialistes dans le domaine de la santé s’il est possible de reprendre la compétition avec ou sans public".

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous