Filinfo

Foot

Exclu360. FUS, Botola, Wydad, Lions de l’Atlas… Hamza El Hajoui à coeur ouvert

© Copyright : DR
Président du FUS et vice-président de la FRMF, Hamza El Hajoui revient en exclusivité pour Le360 sport sur la saison du club de la capitale, les “problèmes” d’arbitrage en Botola, l’affaire EST-WAC et les chances des Lions de l’Atlas à la CAN.
A
A

Le360 Sport: Quel bilan tirez-vous de la saison du FUS?
Hamza El Hajoui:
Je dirai que c’est une saison à oublier pour l’équipe première car les résultats sont loin d’être à la hauteur pour un club comme le FUS. Nous avions bien évidemment des ambitions plus grandes, mais malheureusement certaines erreurs ont été commises et ont conduit à cette mauvaise saison. Il n’en demeure pas moins que nous avons énormément appris de cette exercice et nous saurons nous en servir pour préparer la saison prochaine.
 
Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné?
Principalement le recrutement! Nous avons recruté des joueurs d’expérience afin d’encadrer au mieux nos jeunes sur et en dehors du terrain, mais malheureusement il n’en fut pas ainsi. Le seul joueur ayant joué parfaitement ce rôle est Mohamed Amsif avec notre jeune gardien Mehdi Benabid et ce, malgré la concurrence. Ce n’est pas par hasard que nous avons décidé de prolonger son contrat avec le club, car il a montré un état d’esprit irréprochable et que le club a besoin de ce genre de joueurs au sein du groupe. Par ailleurs, je salue les actions bénéfiques d'encadrement de Ayoub Skouma et Mehdi Bassel, qui ont véritablement joué le rôle de cadre de l'équipe.

 
Malgré tout vous avez choisi de conserver Walid Regragui, pourquoi?
Walid Regragui a un contrat jusqu'en juin 2020, il est de notre habitude de respecter nos engagements. En plus, il s’inscrit pleinement dans le projet du club et nous voyons en lui beaucoup plus que l’entraîneur de l’équipe première, mais également une personne capable d’encadrer les jeunes du centre de formation par son expérience. Dès son arrivée, nous souhaitions qu’il s’inscrive avec nous dans ce projet à long terme avec notamment l’intégration des jeunes du centre de formation année après année. Cette saison a d’ailleurs permis de découvrir de nouveaux joueurs qui ont réalisé une bonne année avec le club à savoir Mehdi Benabid et Anas Bach, mais également donner du temps de jeu à d’autres tels Zakaria Azoud et Youssef Limouri. Ce n’est pas une saison ratée qui allait remettre en cause tout une stratégie qui finira par donner ses fruits dans l’avenir.
 
Quel est l’objectif qui lui sera fixé la saison prochaine ?
Faire bien mieux que cette saison! Tous en restant sur le principe de promotion de jeunes joueurs issus de notre centre de formation

À lire aussi: Vidéo. El Hajoui présent à "Foot et monde arabe"
 
Le FUS est un club qui se distingue par sa politique de formation, êtes vous satisfait des résultats obtenus par vos jeunes cette année?
Je peux dire que cette saison a été satisfaisante pour nos équipes de jeunes avec une mention spéciale pour notre équipe espoir qui, pour sa première saison au sein du championnat amateur II, a réussi à accéder à l’échelon supérieur en surclassant le championnat. C’est d’ailleurs une première dans l’histoire du football national qu’une équipe espoir atteint cette division. C’est pas une fin en soi car il faudra dès la saison prochaine faire au moins la même performance.
 
Parlez-nous de la fuite des talents vers les clubs du Golfe, un problème qui s’amplifie…  
C’est un phénomène dont nous avons longuement discuté lors de la dernière réunion du Comité Directeur de la FRMF. C’est un problème à prendre très au sérieux par l’ensemble des clubs nationaux car il en va de l’avenir du football marocain. Le Fus a donc décidé de saisir les instances sportives nationales et internationales. Nous nous réjouissons de réaction du ministère de la Jeunesse et des sports et celle du président de la FRMF sur ce sujet.
 
Cette saison de Botola a été marquée par les polémiques d’arbitrage, en tant que vice-président de la FRMF quelle est votre position?
Parler d’arbitrage est toujours très délicat surtout. Je peux tout simplement vous dire que les erreurs ont été nombreuses cette saison et qu’il faut en tirer très rapidement des leçons et surtout trouver les meilleures solutions pour aider nos arbitres. 
En tant que président délégué de la section football du FUS, nous avons révélé cette saison de multiples erreurs lors des rencontres du club et en avons notifié à maintes reprises la Direction nationale d’arbitrage qui a toujours été réceptive. Je pense justement que c’est par le dialogue entre club et la DNA que l’arbitrage national pourra aller de l’avant ainsi que par une meilleure formation Continue des arbitres.

Comment résoudre les nombreux problèmes de programmation qui sévissent dans le championnat marocain?
La programmation n’a pas été à la hauteur cette saison et ce en raison de plusieurs contraintes que nous comprenons. Il n’en demeure pas moins qu’il est temps de se calquer sur le modèle européen, où la programmation des journées est connu dès le début de la saison étant donné que maintenant les dates des autres compétitions telles la Champions League ou la Coupe de la CAF sont dévoilées également en début de saison.  

À lire aussi: El Hajoui explique comment la FRMF a défendu le WAC
 
Vous étiez présent à Paris quand la CAF a décidé de faire rejouer EST-WAC, diriez-vous que c’est la meilleure suite à donner au scandale de Radès? 
C’est un moindre mal après les événements qui ont eu lieu lors de cette finale. Comme je l’ai dit auparavant, nous sommes et resterons unis solidaires des équipes qui représentent le football national.
 
La CAN démarre dans une semaine, quelles ont les chances du Maroc? 
Nous disposons d’une équipe nationale forte avec de très bons éléments et qui a démontré qu’elle pouvait rivaliser avec les grandes nations du football lors de la Coupe du Monde en Russie. Je n’aime pas faire de pronostics, mais il faudra tout d’abord sortir de notre groupe où vous avez un ogre du contient à savoir la Côte d’Ivoire ainsi que l’Afrique du Sud et la Namibie qui sont des équipes à ne surtout pas prendre à la légère, car elles ne sont pas là par hasard. Nous espérons ensuite aller le plus loin possible lors de la phase à élimination directe où les rencontres se jouent comme vous le savez sur des petits détails.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Le "cas" des Lions de l'Atlas intrigue partout

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Voici les adversaires des clubs marocains en C1

Foot Algérie
Foot Algérie

La presse algérienne encense Djamel Belmadi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Hervé Renard chassé par les médias?

Le "résultat" WAC-ES Tunis bientôt connu

Annulation de l’AG de «Sport pour tous»

Mercato explosif en Liga espagnole

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue