Filinfo

Foot

Exclu360. Renard répond à la polémique Azaro

© Copyright : Khalil Essalek
Suite à un article paru dans la presse égyptienne et repris au Maroc, faisant état de graves accusations prétendument attribuées à Walid Azaro à l'encontre d'Hervé Renard, l'ancien sélectionneur prend la parole en exclusivité pour Le360sport.
A
A

Dans un article paru aujourd'hui dans Al Akhbar, qui en reprend un autre des Égyptiens d'An Nahar, il est question de graves accusations à l'encontre de l'ancien sélectionneur du Maroc Hervé Renard. En effet, selon le quotidien égyptien, Walid Azaro, actuellement prêté par Al Ahly (Égypte) à Al Ettifaq (Arabie saoudite), estime avoir perdu sa place en équipe nationale après avoir refusé de rejoindre un club français proposé par Renard, au moment de son départ du Difaâ Hassani d'El Jadida en 2017. Al Akhbar va même jusqu'à qualifier le double champion d'Afrique (2012 et 2015) "d'agent de joueurs", mettant en cause sa probité.

Lire aussi: Voici pourquoi Renard ne sélectionnait plus Azaro

Des accusations très graves qui ont fait réagir l'actuel sélectionneur de l'Arabie saoudite, qui a contacté notre rédaction pour répondre à ses allégations: "Je suis bien évidemment très surpris du contenu de ces propos. Je peux accepter les critiques en tant qu’entraîneur, mais
je ne permettrai à personne de remettre mon intégrité d’homme en cause. Je rappelle simplement à M. Azaro que mes choix pour faire partie de la sélection marocaine, ont toujours été  basés sur des critères uniquement sportifs. Il en a toujours été ainsi au fil de ma carrière et j’en suis très fier. M. Azaro à juste été confronté à la concurrence à son poste d’avant-centre. Avec Youssef En-Neysri, acheté tout récemment par le FC Séville pour 20 millions d’euros, ce qui montre tout son talent, ainsi que Khalid Boutaïb et Ayoub Kaabi".

L'ancien patron des Lions de l'Atlas ne s'arrête pas là: "J’ai même rencontré un dirigeant d’Al Ettifaq tout récemment, qui m’a demandé des renseignements, comme cela se fait couramment dans le milieu du footbal sans que cela n’implique aucune participation dans un transfert. Je souhaite par ailleurs bonne chance à M. Azaro pour la suite de sa carrière. Après être passé par un immense club Al Ahly en Égypte, il rejoint un autre très bon club en Arabie saoudite. Se chercher des excuses quand à son manque de sélection au niveau international ne mène à rien. À lui de prouver dès à présent, avec un nouveau coach à la tête de sa sélection, qu’il est bien le meilleur. L’avenir lui donnera tort ou raison. À lui de jouer maintenant et bonne chance à la sélection marocaine pour les prochains éliminatoires de la coupe du monde".

Pour rappel, Walid Azaro compte 9 capes avec les Lions de l'Atlas. Il n'a participé à aucune des trois dernières compétitions disputées par le Maroc, à savoir les Coupes d'Afrique des Nations 2017 et 2019, et la Coupe du Monde 2018. 

Par Daoud Lasmar
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • Farid
    Le 29 Jan. 2020 à 15h06
    C'est facile de mettre sur les autres le poids de ses erreurs ou de ses insuffisances. Azaro n'est pas parmi les meilleurs joueurs de la Sélection Nationale. Comme le dit Renard ses concurrents sont au-dessus. Maintenant je ne sais pas pour quelle raisons nos joueurs choisissent des championnats à peine meilleur sinon équivalent au marocain. Si on ne va pas dans un championnat d'Europe Occidentale il ne sert à rien de s'expatrier. On régresse au niveau du jeu et on s'enterre sportivement parlant. On peut citer une longue liste de nos joueurs prometteurs qui sont allés disparaitre corps et âme dans les championnats du Golfe ou de Chine. Si on regrette son choix, ce n'est pas aux autres qu'il faut s'en prendre.
  • hassane
    Le 29 Jan. 2020 à 10h28
    mes choix pour faire partie de la sélection marocaine, ont toujours été basés sur des critères uniquement sportifs. Il en a toujours été ainsi au fil de ma carrière et j’en suis très fier,avec les catastrophiques et désastreux résultats qu'on connait,le renard peut être fier de ses choix"uniquement sportifs"
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous