Filinfo

Foot

Garrido prend le siège le plus éjectable de la Botola

© Copyright : DR
Kiosque360. Le président du Wydad Said Naciri vient de consommer un dixième technicien à la tête du club. Avec Juan Carlos Garrido, le WAC risque de passer au 11e coach remercié en cas d’élimination en quart de finale de la LDC.
A
A

Critiqué en raison de défaites successives, Sébastien Desabre a été débarqué pour être remplacé par l’Espagnol Juan Carlos Garrido. Il s’agit du quatrième entraîneur du WAC pour cette seule saison, indique le quotidien Al Massae du 26 février.

Pourtant, le club, sous la direction de Said Naciri, a bénéficié d’une rare stabilité technique sous l’ère de l’entraîneur gallois John Toshack entre 2014 et 2016, avant de sombrer dans une période de volatilité qui fait que le club a consommé 10 entraîneurs depuis l’arrivée de Naciri, sans compter les trois coachs intérimaires (Saber, Moussa Ndaw, Desabre).

A son arrivé en 2014 sur le banc du Wydad, Toshack a remporté le titre de la Botola avant de le perdre en faveur du FUS l'année suivante et se faire sortir en demi-finale de la Champions League face au Zamalek (0-4), poussant le Gallois vers la sortie.

Il sera remplacé par Sébastien Desabre, à l’époque directeur sportif au match retour et, malgré une victoire 5-2, le Wydad sera éliminé. Lors de la saison 2016-2017, Desabre, toujours intérimaire, remporte plusieurs victoires en Botola, ce qui conduira à sa nomination officielle comme entraîneur le 26 octobre 2016.

Malgré son succès en phase aller du championnat, il sera écarté du banc pour être remplacé par en janvier 2017 par Houcine Ammouta qui va écrire une page d’or du club en remportant la Champions League en novembre de la même année.

Son successeur, Faouzi Benzarti, remportera la Supercoupe d’Afrique en battant le TP Mazembe, mais quittera le club après avoir depassé la phase de groupes en Champions League. Il sera remplacé par Abdelhadi Sektioui, puis René Girard, avant de revenir à Casablanca pour la quitter à nouveau.

A son arrivé, Zoran Manojlovic remet le club sur les rails, mais son élimination en Coupe du Trône et en Coupe Mohammed VI des clubs arabes précipitera son départ.

Juan Carlos Garrido fera son baptême de feu en affrontant ce weekend, en quart de finale aller de la LDC, son ancien club tunisien de l’Etoile sportive du Sahel. Mais en cas d’élimination du WAC, l’Espagnol risque fort de sauter du siège le plus éjectable de la Botola.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous