Filinfo

Foot

Hervé Renard aurait décidé de partir avant la CAN

© Copyright : DR
Kiosque360. Dans ce qui semble être un message d’adieu, le sélectionneur Hervé Renard a déclaré que sa décision de quitter le banc marocain remonte à l’avant-Coupe d’Afrique des nations.
A
A

Depuis la disqualification des Lions de l’Atlas des huitièmes de finale de la CAN, Hervé Renard était sur la sellette et son sort inconnu du grand public. Entre ceux qui réclament son départ et ceux qui pensent qu’il est toujours l’homme de la situation, les avis divergent.

Selon Al Massae du mardi 16 juillet, Hervé Renard a déclaré dans ce qui semble être une lettre d’adieu qu’il «gardera le Maroc dans son cœur là où il ira grâce aux beaux souvenirs de son passage par la sélection», qualifiant son aventure avec les Lions de l’Atlas d’extraordinaire.

Selon Renard, son parcours de trois ans avec les Lions était positif, ajoute le quotidien arabophone. Le technicien français a tenu à rappeler que lors de sa prise de fonction, le Maroc pointait à la 81e position du classement Fifa alors qu’aujourd’hui, il occupe la 47e place, considérant qu’il s’agit d’une fierté personnelle.

D’autre part, le quotidien souligne que la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a commis plusieurs erreurs dans sa relation avec Hervé Renard. Al Massae assure que la FRMF se devait d’insister sur les clauses et les termes du contrat la liant au coach français. Dans les détails du contrat, le quotidien révèle qu’Hervé Renard n’a jamais honoré sa mission de supervision générale des équipes nationales locale et olympique. Et ce n’est pas la seule erreur de la fédé qui devait mettre fin au contrat de Renard après la sortie des quarts de la CAN 2017 car le coach se devait d’amener les Lions en demi-finale. Sans oublier qu'il n'a jamais résidé régulièrement et durablement au Maroc, son lieu de travail.

Le quotidien conclut par un rappel en chiffres de la période passée par Renard sur le banc de la sélection marocaine. Le coach a disputé 44 rencontres dont 17 matchs amicaux et 24 oppositions officielles. Le coach a essuyé 11 défaites durant son parcours et ses joueurs ont réussi à marquer 60 buts.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot EN des locaux
Foot EN des locaux

Vidéo. Vahid, l'Algérie, la Botola... Houcine Ammouta dit tout

Foot démission
Foot démission

Ça spécule sur l’avenir de Fouzi Lekjaa

Foot Renaissance sportive de Berkane
Foot Renaissance sportive de Berkane

Vidéo. Première réaction de Faouzi Lekjaâ après sa démission


2 commentaires /

  • bouchareb
    Le 16 Jul. 2019 à 15h12
    il est heureux et chanceux, apres avoir dirigé44matchs sans eclats et touché le jackpot.
  • Barnoussi
    Le 16 Jul. 2019 à 06h38
    Qu'il dégage ! on a marre de voir sa tête de "slougui" et ses airs hautins. Pourquoi les clubs français ne veulent pas de lui ?. Il a trouvé la facilité pour briller et exhiber devant les cameras. Une grosse mer... tout simplement
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La boxe marocaine sur le gril

Le Maroc néglige certains sports

Halilhodzic a choisi son staff

La science départage Messi et Ronaldo

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?

Les Pays-Bas blindent Ihattaren

Pas de nouvelle MSN au Barça

Les locaux divisent la FAF et la FRMF

Les 26 de Vahid connus ce lundi