Filinfo

Foot

Ici, c’est Messi!

© Copyright : DR
Et vous, alors, continuerez-vous à aimer le Barça? Ou deviendriez-vous, peut-être malgré vous, des inconditionnels de Paris?
A
A

Si le départ de Messi de Barcelone est une chose, son arrivée à Paris en est une autre. L’argent n’explique pas tout et un grand champion comme Messi a besoin de gagner des titres, et surtout une Champion’s league qui lui échappe depuis 2015. Six ans, c’est long, très long.

Comme on l’a vu, plusieurs clubs ont dégainé leurs chéquiers pour attirer la star argentine. Et si Paris a gagné le gros lot, ça veut dire que cette ville et ce club comptent dans le foot d’aujourd’hui. On l’oublie souvent ici, quand on lit les interviews ronronnantes de joueurs marocains en partance pour un championnat étranger. Ils disent tout et rien. Ils oublient l’essentiel et Messi vient de nous le rappeler.

Un bon transfert n’est pas seulement une histoire de gros sous. Il y a un choix sportif (garnir son palmarès) et surtout un choix de vie à faire. Eh oui, la vie, le quotidien, tous ces petits détails comptent. Derrière un grand joueur, il y a souvent une famille heureuse.

C’est tout cela que Lionel Messi a choisi en rejoignant la capitale française: un club, le PSG, que le Qatar gère d’une main de maître, et une ville, que l’on ne présente plus et qui fait toujours l’objet d’un culte fascinant. Pour quel résultat, sur le terrain? On verra plus tard, en fin de saison, au moment de faire les bilans.

Pour l’instant, la planète foot se pose deux questions qui sont liées à ce transfert extraordinaire: jusqu’où descendra le grand Barça? Et jusqu’où montera le PSG à la gloire naissante?

On a vu les premiers pas du Barça, hier, face à la Real Sociedad à l’occasion de la 1ère journée de la Liga. La victoire (4-2) n’a pas pu cacher un sentiment de malaise et de tristesse. Imaginez que près de la moitié des tickets d’entrée pour le match n’ont pas trouvé preneurs. Le Camp Nou sonnait le creux, et pas seulement à cause du coronavirus. Incroyable, inimaginable, alors que le public «fêtait» son retour aux stades après un an de huis clos…

Les «Barçaouis» sont désemparés. Barcelone n’est plus la même. On parle du club mais aussi de la ville. Car le foot est une religion là-bas. Et Messi est un patrimoine barcelonais, aussi célèbre et indispensable qu’un Antonio Gaudi et ses formes architecturales qui ont révolutionné le monde.

C’est donc un bout de Barcelone qui s’en est allé à Paris, il y a quelques jours. On parle quand même de l’un des plus grands joueurs (le plus grand?) de l’histoire, et d’un pur produit du Barça. Plus que Cruyff, l’autre légende du club et de la ville.

Messi est tellement aimé que des millions de personnes à travers le monde en sont venues à aimer Barcelone. Les voilà orphelines. Les voilà surtout placées devant un dilemme insoluble: continueront-elles à aimer le Barça comme si de rien n’était? Se mettront-elles, subitement, à aimer Paris, par fidélité au génie de Messi?

Pour les puristes et les passionnés du foot, y compris au Maroc, c’est le genre de questions existentielles qui peuvent vous empêcher de trouver le sommeil.

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • ABOU IMANE
    Le 16 Aug. 2021 à 11h24
    DES CONDITIONNELS DE HAKIMI
  • hassane
    Le 16 Aug. 2021 à 10h11
    quand aime le foot,on aime le club,pas le/un joueur,la barça a vu passer bon nombre de grands joueur avant l'argentin(cruuyf,maradona)pour ne citer qu'eux,et le barça est toujours rester le grand barça,sans la savoir,paris a fait le très mauvais choix en engageant l'argentin,de grandes rivalités,jalousies et haine vont naître dans les vestiaires,et si depuis 2015 le barça n'a pas remporter la coupe aux grandes oreilles,c'est bien la faute à messi qui jouait toujours au "grand sauveur"avec son individuel jeu et surtout avec se guigne et sa poisse,Dieu merci que l'argentin et parti,vous allez voir la renaissance du grand barça des grands jours
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous