Filinfo

Foot

La FIFA entend blacklister plusieurs clubs de la Botola

© Copyright : DR
Kiosque360. Excédée par le nombre de litiges à instruire provenant des clubs de la Botola, l’instance internationale de football compte mettre fin au laxisme de la FRMF et interdire purement et simplement l’accès de certains clubs au mercato.
A
A

À en croire le quotidien Assabah du mercredi 21 octobre, la FIFA aurait exprimé ses réserves concernant le nombre inquiétant de plaintes qui arrivent sur le bureau de sa division des litiges et mettant en cause des clubs de la Botola.

En réaction, l'instance internationale de football aurait préparé une liste détaillée des clubs marocains qui risquent d'être privés des opérations de transfert des joueurs lors du mercato d’hiver. 

Selon la source du quotidien Assabah,  les deux grands clubs de Casablanca, le Wydad et le Raja, sont les principaux concernés par la liste noire de la FIFA, puisqu'ils représentent à eux seuls 90% des litiges examinés.

Cependant, la ladite liste pourrait englober également le Chabab Rif Al Hoceima, le Kawkab de Marrakech, le Moghreb de Tétouan, auxquels il faut ajouter le Mouloudia d’Oujda, la Renaissance de Berkane, le Chabab Mohammédia ou encore le Rapide Oued Zem.

"Quand il s'agit pour la Fédération royale marocaine de football de gérer ces litiges, ça reste une affaire interne au football national, mais quand la FIFA est inondée de dossiers litigieux, le risque de s'exposer à des sanctions est évident”, confie la source d’Assabah

La menace de la FIFA tombe au moment où les clubs de la Botola souffrent de manière chronique de mauvaise gestion et de manque de transparence. Pourtant, ces clubs n'hésitent pas à recruter au prix fort des joueurs sans avoir la santé financière pour honorer leurs obligations. 

Au final, c'est la fédération qui hérite d’un nombre incalculable de litiges dont une bonne partie est renvoyée devant la FIFA en raison de l'insatisfaction de l'une ou l'autre partie du verdict de la commission des litiges.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous