Filinfo

Foot

La FRMF défalque 10 MDH aux clubs de la Botola

© Copyright : DR
Kiosque360. En raison des dettes issues des litiges avec les joueurs et entraîneurs, des clubs de la Botola Pro ont été privés en partie ou en totalité des droits TV.
A
A

La Fédération royale marocaine de football a bien tenu sa parole. Sur 32 millions de dirhams qu’elle devait verser aux clubs de la Botola Pro au titre de la première tranche des droits TV, seulement 15 MDH ont atterri dans les caisses des pensionnaires de la première division. La faute à la nouvelle règlementation de la FRMF qui stipule qu’en cas de litige avec un joueur ou un entraineur, le club concerné verra ses droits TV amoindris de la dette née du litige.

Cette nouvelle mesure a été mise en place, dit-elle, pour mieux protéger les intérêts des joueurs et des entraîneurs. Surtout que la plupart des clubs marocains font face à des difficultés financières. Ce qui complique le paiement de leurs dettes, notamment celles issues de ces litiges, selon le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 11 octobre.

Les clubs de la Botola Pro sont censés recevoir 6 millions de dirhams chacun au titre des primes pour la retransmission télé des rencontres, dont la première tranche est de 2 millions de dirhams. Des clubs ont été, toutefois, privés en partie ou en totalité de cette prime. C’est le cas du Raja de Casablanca, dont le montant des dettes accumulées suite aux litiges s’est élevé à 30 millions de dirhams. Les verts sont donc privés des droits TV pour les cinq prochaines années.

Le Moghreb de Tétouan pour sa part n’a reçu que 280.000 dirhams au lieu de 2 millions de dirhams. La FRMF lui a prélevé 1,72 million de dirhams pour dédommager Hamza Abourazzouk et Abdeladim Khadrouf. En même temps, la FIFA vient d’accorder au MAT un délai de 30 jours pour régulariser sa situation avec son ancien entraîneur, l’Espagnol Sergio Lobera. A défaut, six points lui seront retirés en Botola ajoute le journal.

Le quotidien rappelle aussi qu’en raison de la crise financière que connaissent la plupart des clubs de la Botola, la FRMF a mis en place plusieurs conditions pour leur permettre de faire des recrutements. Cette initiative vise à soulager la trésorerie des équipes. Par contre, cinq clubs ne sont pas concernés par ces nouvelles règles. Il s’agit du Wydad de Casablanca, du FUS, de l’AS FAR, de la Renaissance Sportive de Berkane et du Difaa d’El Jadida.

 

 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Black-out de la FRMF sur les Lions de l’Atlas

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi le forfait d'Hamdallah a été maquillé en blessure?

Foot FRMF
Foot FRMF

Salim Cheikh lorgne la présidence de la FRMF


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019

Visas gratis pôur les Jeux africains

Rabiot et De Ligt bientôt turinois

Renard joue l'effet de surprise

Maroc-Namibie, un match à ne pas rater