Filinfo

Foot

La FRMF va demander le retour du public dans les stades

© Copyright : DR
Kiosque360. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) attend avec impatience une éventuelle décision du gouvernement concernant l’allègement des restrictions anti-Covid. L’instance dirigée par Fouzi Lekjaa espère profiter de l’amélioration des indicateurs épidémiologiques pour réclamer le retour du public dans les stades.
A
A

Le retour du public dans les stades n’est-il plus qu’une question de peu de temps? C’est en tout cas ce qu’espère la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui s’attend à ce que le gouvernement procède dans les prochains jours à un allègement des restrictions liées à la pandémie du nouveau coronavirus.

L’instance du football national souhaite ainsi formuler une demande au gouvernement pour permettre le retour du public dans les stade, un an et demi après l’apparition de la pandémie au Maroc, rapporte le quotidien Assabah du weekend des 18 et 19 septembre.

Il faut dire que la FRMF ne veut pas brûler les étapes et se tient strictement aux directives du gouvernement en matière de mesures anti-Covid, affirme une source bien informée à nos confrères arabophones. Mais la fédé subit en même temps d’énormes pressions émanant des clubs de la Botola qui ont énormément frappés par les restrictions, surtout celles liées à l’interdiction d’accès au stade, ce qui a engendré d’énormes pertes financières pour les clubs de la Botola.

A titre d’exemple, des clubs comme le Raja, le Wydad ou encore l’AS FAR, enregistrent des pertes qui atteignent les 20 millions de dirhams par saison. Des pertes dues notamment au manque à gagner au niveau de la billetterie et des cartes d’abonnement, précisent nos confrères arabophones. Face aux doléances des clubs, la FRMF a promis de tout faire pour atténuer leur manque à gagner, tout en concédant qu’elle ne pouvait rien faire au niveau des matchs à huis clos tant que le gouvernement ne décide de changer de stratégie et permette enfin au public de retourner sur les gradins.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous