Filinfo

Foot

La Ligue 1, première victime de la CAN en hiver

© Copyright : DR
Kiosque360. Attendue depuis plusieurs mois, la décision de reprogrammer la CAN 2021 en hiver plutôt qu’en été, comme ce fut le cas en Egypte, a été prise cette semaine par la Confédération africaine de football (CAF). Une décision qui n’a pas vraiment fait l’unanimité.
A
A

La Confédération africaine de football (CAF) vient de mettre un terme à un suspense qui durait depuis quelque temps. L’instance dirigée par Ahmad Ahmad a décidé cette semaine d’avancer la date de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, qui se déroulera au Cameroun et qui aura lieu désormais en hiver, plutôt qu’en été, comme ce fut le cas lors de la dernière édition qui avait eu lieu en Egypte.

Mais cette décision n’a pas fait que des heureux, rapporte la chaîne Eurosport dans un article paru sur son site français le vendredi 17 janvier.
La décision, motivée par le choix de la FIFA d’organiser la Coupe du monde des clubs 2021 en été, fait en réalité grincer bien des dents.

"C’est un communiqué très politique. On essaie de faire croire que la CAF ne s’est pas couchée devant la FIFA. Et comme le Cameroun a pas mal de retard au niveau de quelques sites, je ne suis pas certain que cela l’arrange d’organiser le tournoi en hiver, car cela va l’obliger à accélérer les travaux, afin que toutes les infrastructures soient livrées en juin prochain", peste un patron de fédération africaine.

Côté européen, on regrette également cette décision. C’est le cas notamment de l’entraîneur de Dijon, club de Ligue 1, et qui risque de voir la moitié de son effectif s’envoler en plein milieu de saison lors de l’hiver 2021.

"A l’heure actuelle, cela représente plus de la moitié de l’équipe type. On verra bien dans un an, mais tous les joueurs actuels, sauf Mendyl qui est prêté, seront encore à Dijon. Pour un club comme le nôtre, et nous ne sommes pas les seuls dans ce cas, cela tombe mal. Cela signifie que les internationaux concernés vont rejoindre les sélections, quelques jours après la dernière journée de Ligue 1 en décembre 2020, pour la préparation, puis la phase finale. Pour certains, en fonction du parcours de leur équipe, cela peut représenter entre quatre et sept semaines d’absence. A une époque où on va jouer, entre le championnat et la Coupe de France, huit à neuf matches", déplore l’entraîneur dijonnais.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous