Filinfo

Foot

L’Algérie, un favori de la CAN devenu outsider

© Copyright : DR
Kiosque360. Après des années d’instabilité technique, les Fennecs tentent de retrouver le sourire avec le coach Djamel Belmadi. Si l’effectif est très bien garni, l’absence d’un meneur d’hommes pourrait peser sur la prestation des Algériens en Égypte.
A
A

Depuis la victoire et le sacre de la Tunisie contre le Maroc en finale de la CAN 2004 à Tunis, aucun pays du Maghreb n’a réussi à soulever le fameux trophée. Cette année, hormis la Libye, quatre pays maghrébins seront présents au Caire cet été.

Parmi eux, l'Algérie tentera l’exploit avec l’entraîneur Djamel Belmadi, qui a clairement remis de l’ordre dans l’effectif des Fennecs, indique France Football du 24 mars.

La sélection algérienne, forte de plusieurs talents, avait surtout besoin d’un coach fort et charismatique, capable de remettre chaque joueur à sa place. Belmadi a bousculé la hiérarchie en défense centrale en installant Mehdi Jean Tahrat à la place d'Aïssa Mandi. Il a permis l'émergence de Baghdad Bounedjah en pointe.

Belmadi a également fait du latéral droit de l’OGC Nice, Youcef Atal, une pièce maîtresse de son dispositif. Reste à savoir comment il va gérer les stars comme Mahrez, Ounas ou Brahimi, et en tirer profit sans créer de la zizanie dans le vestiaire.

Cependant, ces Fennecs risquent de sombrer lors de l’expédition de l’Égypte cet été en raison de l’absence d’un patron charismatique capable de motiver l’effectif. Selon France Football, depuis les départs d'Anthar Yahia, Madjid Bougherra ou encore Karim Ziani, on n'a plus le sentiment qu'il y ait de chefs qui se dégagent.

Même Riyad Mahrez, pourtant tête d'affiche de l'équipe, est davantage un dépositaire technique qu'un capitaine de route. Pire, le collectif risque de se miner en raison des lignes de fractures entre joueurs locaux et binationaux.

Peut-être que le retour en grâce de Sofiane Feghouli est une bonne nouvelle pour le sélectionneur, qui pourrait voir en lui le joueur capable d’apporter la grinta qui manque au groupe.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Les Fennecs à Alger, acclamés par une foule en délire

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. L'arrivée des Fennecs à l'aéroport d'Alger

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

L'Égypte a réussi un sans-faute côté organisation


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue

Le duo Ahmad-Lekjaa reprend le dessus

La CAN rapporte gros à la CAF

Un duel algéro-sénégalais indécis

Renard laisse des questions sans réponse

WAC et Raja s’arrachent les mêmes joueurs

Casablanca n'aura pas son grand stade

Coulisses du divorce FRMF-Renard

Ahmad Ahmad passe outre le TAS