Filinfo

Foot

Le Maroc refuse d’affronter l’Algérie en septembre

© Copyright : DR
Opposé à l’Algérie dans le cadre des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations, le Maroc ne veut pas jouer le match aller en septembre.
A
A

Le tirage au sort des éliminatoires du CHAN 2020, tournoi réservé aux joueurs locaux, effectué le 30 janvier dernier au siège de la CAF au Caire, a accouché d’un derby maghrébin entre le Maroc et l’Algérie.

Le match aller doit se jouer en septembre à Alger, tandis que le retour est prévu au Maroc, un mois plus tard.

Une programmation qui ne plairait pas à la fédération royale marocaine de football. Selon nos sources, la FRMF préfère que les deux sélections jouent cette double confrontation en octobre. Ceci pour permettre à Jamal Sellami, qui s'occupe également des U23 qui doivent affronter le Mali le même mois, de préparer au mieux ce match décisif pour les Lionceaux dans l'optique d'une qualification à la CAN 2019 de la catégorie.

Pour l’instant, ni la fédération algérienne, ni la Confédération africaine n’ont réagi à cette requête.

Pour rappel, Les Lions de l’Atlas sont les tenants du titre. Dirigée par Jamal Sellami, la sélection nationale s’est adjugée ce tournoi pour la première fois de son histoire, en battant en finale le Nigeria (4-0).

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Sénégal-Algérie, premier gros choc de cette CAN

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Tous les buts de la CAN

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Maroc-Côte d’Ivoire, un match particulier pour Renard


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match