Filinfo

Foot

Le Raja a-t-il raison de s’acharner sur le Wydad?

© Copyright : DR
À quelques jours de sa finale aller de Ligue des Champions, le Wydad est au coeur d’une vague de protestations sans précédent menée, non pas par les Tunisiens, mais par le Raja. À tort ou à raison? Explications.
A
A

Une fois n'est pas coutume, le suspense est à son comble à deux journées de la fin de la Botola, qui commence vraiment à ressembler à un feuilleton à rebondissements. Jugez-en: il y a encore quelques semaines, tout le monde donnait déjà les Wydadis champions du Maroc. Mais il faut croire que le script avait d'autres épisodes à raconter, et que le mot “Fin” n'était pas encore apparu à l'écran.

Les Rouges, occupés par la Ligue des Champions, ont enchaîné une série de 4 matchs sans victoire (2 nuls face au Raja et l’AS FAR et 2 défaites contre le HUSA et la RSB, ndlr), ce qui relance l'intérêt de la Botola.

Car cette panne sèche a profité au Raja qui n’a plus connu la défaite depuis le 6 mars 2019 face à l’Olympique de Khouribga (2-3). Comme dans un bon vieux Blockbuster hollywoodien, où le héros se relève après avoir reçu une énième balle, le RCA a subitement retrouvé des couleurs remportant 7 rencontres et concédant 3 nuls.

Une montée en puissance qui permet aux Verts (52 points) de revenir à deux points de leurs rivaux, qui comptent néanmoins un match en retard.

C’est justement cette rencontre du Wydad face à l’OCK, initialement prévue le 16 mai et comptant pour la 27e journée, qui a déclenché une vague de protestations sans précédent. Lundi 13 mai, la Ligue nationale de football professionnel a annoncé le report de WAC-OCK et dévoilé le programme de la 29e journée qui commence vendredi 17 mai, avec Wydad-IRT en tête d’affiche.

À lire aussi: Comment le Wydad est devenu l'ennemi public numéro 1?

Au lendemain de cette annonce, et alors que la course au titre est relancée, la direction du Raja a publié un communiqué sur son site officiel annonçant son refus de disputer les 29e et 30e journées si les matchs en retard ne sont pas joués avant. “Le Raja a saisi la commission de programmation, appelant à épurer toutes les mises à jour avant de programmer les 29e et 30e journées, afin de garantir une concurrence loyale et équitable”, précise le communiqué. 

Contacté par Le360 Sport, Abderrahmane Bekkaoui, secrétaire général de la LNFP nous a expliqué les raisons de ce report. “Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a donné ses instructions pour faciliter la tâche aux clubs marocains prenant part aux compétitions étrangères, pour qu’ils aillent le plus loin possible. Si le Wydad remporte la Ligue des Champions, il représentera le Maroc en Coupe du Monde des clubs, une chose qui n’arrive pas souvent”, précise le président de la commission de programmation qui rajoute que “Le Raja a également été favorisé par la programmation lors de sa participation à la Coupe de la CAF”. 

Et pourtant, le Raja ne veut rien entendre. Le club a envoyé une correspondance à Berkaoui le priant de penser également aux intérêts des autres clubs marocains. “Tout d’abord, nous nous félicitons des résultats des équipes marocaines engagées dans les compétitions continentales et nous sommes convaincus que la programmation doit aussi tenir compte des intérêts des clubs nationaux dans ces compétitions en aménageant au mieux le programme du championnat à cet effet. Cependant, ces aménagements doivent aussi tenir compte des intérêts des autres clubs toujours en compétition que ce soit pour le titre ou pour la relégation à la division inférieure”, peut-on lire dans la lettre du Raja.

Le club de Jawad Ziyat demande “que le match en retard de la 27e journée puisse avoir lieu à la date initialement programmée et que le RCA (qui est toujours mathématiquement en course pour le titre du championnat) puisse jouer ses 29e et 30e journées en même temps que le WAC aux dates qui conviennent au mieux à son calendrier continental”.

À lire aussi: Le Raja menace de boycotter la fin du championnat

Pour défendre leur position, les Verts se basent sur l’article 20 du règlement des compétitions de la FRMF qui stipule que “la structure organisatrice de la compétition fixera les matchs retour déprogrammés ou reportés par celle-ci, à la 1ère date disponible et ce, avant la dernière journée de championnat”.

Justement, c’est exactement ce qu’a fait la LNFP en envoyant le match Wydad-OCK après les finales aller et retour de la Ligue des Champions, soit début juin et avant la 30e et dernière journée.

Les dirigeants du Raja ont, semble-t-il, la mémoire courte. Engagés en Coupe de la CAF la saison dernière, les Verts ont également bénéficié du même traitement de faveur. La LNFP leur a reporté plusieurs matchs et ce, contre le règlement des compétitions. En effet, ce même article 20 stipule également que “pour les matches aller déprogrammés ou reportés par la structure organisatrice, celle-ci fixera, la rencontre à la 1ère date disponible, avant le démarrage de la phase retour. De la même manière, les matchs de coupe devront, être programmés avant le tour suivant”.

Ainsi le Raja n’a bouclé ses matchs de la phase aller qu’en pleine phase retour: sa rencontre contre l’Olympique de Safi, comptant pour la 9e journée ne s’est jouée que le 20 février.

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais?
 

 

 

 

 

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Vidéo. Al Merreikh chute avant d'affronter le Wydad

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Vidéo. Un Raja ébouriffant écrase Brikama United

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

En direct: Raja-Brikama United à 20h


3 commentaires /

  • Med Marocain
    Le 17 May. 2019 à 03h08
    Il faudrait rappeler que le RCA n'était pas en compétition pour le titre et donc les matchs de l'équipe, qui étaient reportés l'année dernière, étaient sans enjeux. Autrement, la LNFP allait appliquer scrupuleusement le règlement avant que les autres équipes du championnat n'aient à protester. Le contexte et les circonstances sont donc totalement différent et la comparaison faite par l'auteur de cet article est dénuée de tout fondement.
  • Anass EL KLIL
    Le 16 May. 2019 à 15h11
    Cher journaliste, la question n'est pas reporter ou pas un match mais plutot la logique derrière le remplacement d'un adversaire par un autre à la dernière minute (IRT au lieu de l'OCK).
    Si vous avez une réponse à ce changement, on pourrait discuter le reste.
    Donner des leçons sans analyser le vif du sujet est déplacé.
    Salutations.
  • Ali
    Le 16 May. 2019 à 14h29
    Est-ce un article de journal censé avoir une certaine neutralité par rapport aux evenéments ou bien s’agit-il d’un réquisitoire en faveur de l’une des parties? Le titre de l’article en dit long sur les intentions de son rédacteur, même avec sa forme intérrogatoire. Le contenu est une plaidoirie partisane sans équivoque. Notre journalisme est une catastrophe.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Bonne moisson de médailles pour le Maroc

Deux nouveaux mois de fermeture pour Donor?

El Moktarid rempile à la tête du DHJ

Neymar entrevoit le bout du tunnel

La boxe marocaine sur le gril

Le Maroc néglige certains sports

Halilhodzic a choisi son staff

La science départage Messi et Ronaldo

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?