Filinfo

Foot

Le WAC se fait du liquide avec huit joueurs

© Copyright : DR
Kiosque360. Le Wydad vient de séparer de huit joueurs d’un seul coup. Une opération qui va rapporter de l’argent au club, et lui permettre de recruter des joueurs de haut niveau pour disputer la Botola et la Champions league.
A
A

Les premières décisions du coach tunisien du Wydad, Faouzi Benzarti, commencent à tomber. Pas moins de huit joueurs quitteront l’actuel effectif. Raison invoquée: un manque d’efficacité au vu des défis qui attendent le club sur le plan de la Botola et des compétitions africaines, rapporte Al Massae du 31 décembre.

Cette opération rapportera plusieurs millions de dirhams aux caisses du club, comme c'est le cas du prêt de 6 mois d’Ismail El Haddad au club saoudien Uhud, qui drainera à lui seul 6,2 MDH.

Le club a également fait l’économie de 1,5 MDH, qui constitue le montant que le joueur Rachid Hosni a abandonné au Wydad pour avoir le bon de sortie afin de rejoindre librement l’Ittihad de Tanger.

Abdelhamid Kaoutari, Jamal Ait Benyadder, Ibrahim El Baz, Hamza Mhandi, Zakaria Hachimi, Gabriel Oukichoukou et le gardien Yassine El Kharroubi  sont sur la liste du départ ou de prêt. Des joueurs qui  n’ont paradoxalement joué que très peu de matchs.

En effet, la majorité de ces joueurs n’a jamais figuré sur la feuille du match de Wydad, sans oublier ceux qui ont  été immobilisés pendant de longues périodes en raison des blessures.

Faouzi Benzarti a déjà annoncé ses objectifs qui consistent à rempoter un troisième titre de Champions League ainsi que la Botola Pro. Pour y parvenir, le Wydad devra mettre à disposition du technicien tunisien de nouveaux joueurs de haut niveau et disposant d’une expérience suffisante pour affronter une saison très longue et très épuisante.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Bakary Gassama
Foot Wydad de Casablanca

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous