Filinfo

Foot

Le Zamalek compte reprendre, et non plus vendre, Hamid Ahaddad

Hamid Ahaddad (au centre) porte actuellement le Raja sur ses bras et met tout le monde à ses pieds. © Copyright : DR
Kiosque360. Hamid Ahaddad est sans nul doute l’un des joueurs les plus en forme depuis la reprise post-Covid-19 de la Botola. Auteur de trois buts et deux passes décisives en trois matchs du championnat, l’attaquant du Raja a vu sa cote grimper, pour le grand bonheur du Zamalek.
A
A

S’il y a un joueur qui a négocié avec merveille la reprise de la Botola après quatre mois de suspension due à la propagation du coronavirus, c’est bien Hamid Ahaddad.

L’attaquant du Raja de Casablanca a signé un retour époustouflant lors des trois derniers matchs du Raja, puisqu’il a inscrit à lui seul trois buts et livré deux passes décisives. Des performances qui ont participé à faire grimper la cote du joueur, rapporte le quotidien Al Massae du mardi 4 août.

La bonne forme de l’attaquant du Raja fait le bonheur de son club propriétaire, le Zamalek du Caire. Ce dernier, il y a quelques semaines seulement, tentait de se débarrasser de Hamid Ahaddad qu’il a prêté au Raja en début de saison dernière. Les dirigeants du club cairote cherchaient à alléger leur effectif qui comprend trop de joueurs étrangers. Mais les dernières performances de Ahaddad pourraient faire changer d’avis au président du club, Mortada Mansour, qui s’est réjoui de l'efficacité retrouvée de Ahaddad.

Le même avis a été partagé par le coordinateur général et fils du président du Zamalek, Amir Mortada Mansour. «Nous suivons de près tous les joueurs prêtés par le club, et Hamid Ahaddad enchaine les bonnes performances. Nous comptons sur ses qualités techniques lors de son retour parmi nous», a déclaré le responsable du Zamalek. De quoi faire flamber le prix du joueur que certains clubs marocains, dont le Raja et le Chabab de Mohammedia, cherchent à enrôler, conclut Al Massae.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Raja de Casablanca

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous