Filinfo

Foot

Les clubs marocains exigent l’intégralité des droits TV

© Copyright : DR
Kiosque360. Six clubs marocains demandent à la FRMF de ne pas ponctionner les sommes des litiges de la prime des droits TV, dont ils exigent l’intégralité.
A
A

Tous les moyens sont bons pour essayer de résister à la crise sanitaire actuelle et ses retombées économiques. D’après plusieurs sources bien informées citées par le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia, dans son édition du 26 mars, 6 clubs marocains se sont adressés à la Fédération royale marocaine de football. Ils exigent de bénéficier intégralement de la troisième tranche de la prime de droits TV. La FRMF ponctionne directement les sommes dues aux clubs et nées de litiges, avant même le versement des droits de retransmission TV.

Les clubs marocains se trouvent dans une situation financière très difficile après la décision des autorités marocaines de suspendre tous types d’activités sportives, pour endiguer la propagation de l’épidémie du coronavirus.

Le paiement des salaires de joueurs, entraîneurs et autres collaborateurs est incertain. Les budgets des clubs dépendent en effet de la vente des billets de matchs et surtout de la publicité et du sponsoring des entreprises. Justement, ces dernières ne peuvent plus continuer à soutenir les clubs en raison des difficultés économiques qu’elles traversent. elles aussi. Ainsi, le denier recours des clubs de football marocain est la FRMF.

D’après le quotidien arabophone, la troisième tranche de la prime relative aux droits TV est de l’ordre de 2 millions de dirhams par club et son versement est prévu fin mars. La question est de savoir si la FRMF donnera une suite favorable à la requête des clubs marocains ou si elle procédera comme d'habitude aux ponctions des sommes dues au titre des litiges.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous