Filinfo

Foot

Ligue des nations: l'Italie déjà sous pression aux Pays-Bas

© Copyright : DR
Dans le sprint que constitue la Ligue des nations avec six matches d'ici novembre, l'Italie ne peut déjà plus se permettre de faux pas lundi soir aux Pays-Bas, après avoir lâché des points à domicile en ouverture.
A
A

Les Oranje, qui peuvent de leur côté réussir la passe de deux à domicile après leur victoire initiale contre la Pologne (1-0) vendredi, constituent un test majeur pour la nouvelle Nazionale italienne, reconstruite par Roberto Mancini sur les ruines de la qualification ratée pour le Mondial-2018.

Car si l'Italie a survolé son groupe de qualifications pour le prochain Euro avec 10 victoires en 10 matches, elle n'a pas vraiment eu l'occasion de s'étalonner face à des nations majeures depuis bientôt deux ans.

L'Euro devait être ce moment de vérité sur l'épaisseur de la génération Verratti. Mais la compétition ayant été repoussée à 2021 pour cause de coronavirus, la double confrontation face aux Pays-Bas (retour le 14 octobre), finalistes de la première Ligue des nations, fournira un début de réponse.

Disputé dans une période de reprise (avec certains joueurs qui ont rejoint la sélection sans avoir repris avec leur club), il ne faudra toutefois pas attendre de miracle, a déjà mis en garde Roberto Mancini. Car le match d'ouverture face à la Bosnie-Herzégovine (1-1), vendredi, a montré que si les intentions étaient toujours là après dix mois de pause internationale, les jambes, elles, ne répondent pas encore. 

Au-delà d'un nul qui met fin à une impressionnante série de 11 victoires consécutives, Mancini a retenu l'esprit affiché: "C'est dommage parce que c'était le premier match. L'important, c'est que l'équipe n'ait pas oublié notre plan de jeu", a-t-il souligné.

Immobile attendu en attaque 

A Amsterdam, lundi (19H45), le sélectionneur italien devrait faire tourner son effectif.

Giorgio Chiellini, capitaine aux 103 sélections laissé sur le banc vendredi (le sélectionneur italien a évoqué de façon assez étonnante une mesure de précaution avant de parler d'une erreur d'inattention au moment de remplir la feuille de match...), devrait cette fois débuter. Comme le milieu Jorginho et l'attaquant Ciro Immobile, meilleur buteur de Serie A (36 buts) la saison dernière, que le sélectionneur italien choisit pour le moment de faire jouer en alternance avec Andrea Belotti.

Face à cette Italie en rodage, l'occasion est belle pour les Pays-Bas de mettre à profit les deux matches initiaux à domicile pour - déjà - faire le trou dans ce groupe 1, dont le vainqueur accueillera la phase finale réunissant tous les vainqueurs de groupe.

Pour le premier match sur le banc de Dwight Lodeweges, nommé en urgence - et de façon très probablement temporaire - pour remplacer Ronald Koeman parti sur le banc du FC Barcelone, les Néerlandais ont toutefois eux aussi souffert. Mais ils ont su assurer l'essentiel dans la foulée d'un Memphis Depay en forme.

Là aussi, par rapport à l'équipe alignée vendredi face à la Pologne, avec notamment les deux "Italiens" Marten De Roon et Hans Hateboer (Atalanta Bergame), des changements sont probables car peu de joueurs semblent avoir à ce jour suffisamment de préparation dans les jambes pour enchaîner deux matches en trois jours.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous