Filinfo

Foot

Mondial 2030: le parti populaire espagnol ne veut pas du Maroc

© Copyright : DR
Le président du Parti populaire espagnol (PP), Pablo Casado, a expliqué lundi soir que son pays "n’a pas besoin du Maroc pour organiser le Mondial" 2030. Détails.
A
A

S’exprimant lors du débat politique télévisé qui a eu lieu à cinq jours des législatives en Espagne, le président du Parti populaire espagnol (PP), Pablo Casado, s’est adressé au leader du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, qui évoquait la question migratoire, avec les termes suivants “nous n’avons pas besoin du Maroc pour organiser la Coupe du monde. Au lieu de visiter le Maroc pour annoncer un Mondial conjoint, vous devriez négocier un pacte sur l’immigration”.

Lors de sa dernière visite au Maroc, le 18 novembre 2018, Sanchez, en sa qualité de chef du gouvernement espagnol, avait formulé une proposition au chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani, pour une candidature commune entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal pour l’organisation de la Coupe du Monde 2030.

À lire aussi: L'Espagne veut organiser la Coupe du Monde avec le Maroc

Pour sa part, Santiago Abascal, leader de Vox (extrême droite), a même proposé la construction de murs à Sebta et Melilia pour freiner les arrivées de migrants clandestins.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • Farid
    Le 05 Nov. 2019 à 16h10
    C'est partout pareil. L'Europe fait une fixation sur l'immigration. Et dans tous les pays les partis de Droite courent derrière les partis d'extrême Droite. Parfois ce sont les partis de Gauche qui peuvent surprendre. Les populations se radicalisent et sombrent dans la xénophobie et l'islamophobie. Si leur inquiétudes sont sont excessives, elles sont cependant liées à une pression migratoire plus forte et que par le passé. La réalité des choses est la peur de l'Europe et de l'Occident de l'échec face à une Asie concurrente et conquérante. Il faut dire que de ce duel nous ne pouvons que constater que nous sommes exclus. C'est la preuve de notre échec dans course au développement. Aucun pays Arabe, ni Africain, ni Musulman n'a réussi à donner un avenir rassurant à ses populations. D'où cette pression migratoire et ce racisme en Europe jamais vu auparavant. C'est triste mais la réaction européenne n'est pas excusable mais compréhensible. Nous devons nous prendre en main, au lieu de rester indéfiniment dépendants des autres.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous