Filinfo

Foot

Mondial: du repos, enfin !

© Copyright : DR
Piscine, billard, restaurant ou parc d'attraction : pour la première fois depuis le début du tournoi, le Mondial-2022 fait relâche mercredi, offrant un jour de repos aux stars du Qatar avant d'aborder les quarts de finale.
A
A

Mercredi, pas de foot ! Rassemblées depuis près d'un mois, les huit équipes encore en lice au Qatar vont enfin en profiter pour passer du temps avec leurs proches et offrir un peu de répit aux organismes... même si certaines sélections, grâce à un calendrier favorable, ont déjà pu offrir des jours libres à leurs joueurs.

Dimanche par exemple, au lendemain de la victoire de l'Albiceleste contre l'Australie (2-1), Lionel Messi a organisé un "asado", une grillade en plein air très prisée des Argentins, à l'intérieur des installations de l'université du Qatar (où la sélection argentine a posé ses valises pour le Mondial), en présence de sa femme, ses trois enfants, et certains de ses coéquipiers (Nicolas Otamendi et Papu Gomez, notamment).

D'autres sélections, comme le Brésil, ont continué à s'entraîner, avec une séance en douceur dans une ambiance légère, avant de retrouver leurs proches, qui les attendaient dans les gradins du stade Grand Hamad.

Tite, le sélectionneur, a par exemple tapé dans le ballon avec ses petit-fils, comme Alisson, Everton Ribeiro, Fred ou Fabinho avec leurs enfants.

- Ping-pong, billard, fléchettes -
L'Espagne, éliminée en huitièmes de finale mardi par le Maroc (0-0 a.p., 3-0 t.a.b.), est précurseur dans ce domaine : adepte du management "à la cool", Luis Enrique avait déjà offert deux jours de repos à ses joueurs avant les huitièmes de finale.

"Les joueurs ne sont pas des extraterrestres. On a tous besoin d'un jour de repos après dix ou douze jours de rassemblement. Ce n'est rien d'extraordinaire. Ca me paraît super positif qu'ils puissent passer du temps avec leur famille et leurs proches", a soutenu le sélectionneur espagnol dans un de ses lives sur Twitch.

Le 24 novembre, pendant que Luis Enrique s'adonnait à sa deuxième passion (le cyclisme), une quinzaine de joueurs espagnols sont ainsi allés déjeuner dans un luxueux restaurant de Doha tenu par le chef star des réseaux sociaux "Saltbae", avec notamment un Ansu Fati vêtu d'une dishdasha, le vêtement traditionnel des hommes qataris.

Samedi, pendant que ses joueurs jouaient à la PlayStation, au ping-pong ou aux fléchettes, le sélectionneur espagnol a aussi pris le temps de fêter le 24e anniversaire de son fils Pacho. Un repas en famille, en présence de Ferran Torres, qui est en couple avec sa fille Sira Martinez. L'attaquant du Barça en a aussi profité pour se rendre avec sa compagne dans un parc d'attraction, sur la presqu'île d'al-Maha.

- "Ca nous rebooste" -
Les mieux lotis par le calendrier sont les Anglais et les Français, qui ont bénéficié de près d'une semaine de repos entre leur huitième de finale et le quart qui les opposera samedi (20h00) au stade al-Bayt.

L'Angleterre n'a observé qu'une véritable journée de repos, lundi. Pendant qu'Harry Kane, Declan Rice et Jack Grealish testaient leur adresse au basket dans la piscine, les plus studieux, comme Bukayo Saka ou Luke Shaw, ont fait du vélo éliptique pour améliorer la récupération.

Les Anglais avaient reçu la visite de leur famille pour une demi-journée, après le deuxième match de poule contre les Etats-Unis (0-0). Les Bleus, eux, ont pu profiter de leurs proches pendant trois jours.

La Fédération française a autorisé les familles des joueurs et du staff à séjourner dans leur camp de base pour deux nuits, de dimanche à mardi.

Sur les réseaux sociaux, certaines compagnes ont immortalisé ces moments rares en grande compétition : les filles de Jordan Veretout se sont amusées sur le piano de la salle commune, celle de Mattéo Guendouzi dans la piscine de l'hôtel où logent les Bleus.

Hugo Lloris a repris ses habitudes de papa, poussette à la main, comme Théo Hernandez. Kylian Mbappé, de son côté, en a profité pour aller rendre visite à son partenaire de club et ami, Achraf Hakimi, qui préparait de son côté son match contre l’Espagne avec le Maroc.

"C'est un tournoi qui est assez long si tu vas au bout, donc sentir la présence de la famille, les savoir auprès de nous ça nous encourage, nous rebooste aussi pour être meilleur sur le terrain", a résumé Veretout en conférence de presse.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous