Filinfo

Foot

Pour rester à Barcelone, Griezmann joue un numéro

Antoine Griezmann a un numéro fétiche, le 7. © Copyright : DR
Kiosque360. Antoine Griezmann connait une saison très difficile au Barça certes, mais il semble avoir trouvé la solution. Plutôt que de changer de maillot en allant dans un autre club, il veut juste changer de numéro et rester!
A
A

 Alors qu’il y a encore quelques jours, les proches de Griezmann expliquaient qu’il ne se sentait pas bien au Barça, le voilà qui semble avoir des envies de rester dans la capitale catalane. “Antoine Griezmann a peut-être trouvé la solution miracle à tous ses malheurs. Alors que l'international français connaît une première saison pas vraiment flamboyante au Barça, voilà qu'il songe désormais... à changer de numéro”, ironise le site d’informations Eurosport dans un article paru ce 31 mars. 

Le champion du monde veut récupérer le maillot floqué du 7 que portait à son arrivée Philippe Coutinho, parti finalement au Bayern Munich. “Problème, le champion du monde avait déjà évolué sous ses nouvelles couleurs lors du premier match de la saison face à l'Athletic Bilbao. De quoi lui interdire tout changement de numéro”, explique Eurosport

Autrement dit, le Français devrait oublier cette histoire car il est obligé de terminer la saison, si jamais elle se termine, avec le maillot 17 pour lequel il a opté le premier jour. Mais pour la saison prochaine, Griezmann ne dirait donc probablement pas non à un changement. "J'aimerais récupérer le 7", a-t-il confié lors d'un live organisé sur la chaîne Twitch de son équipe Esport, Grizi Esport. “Avec l'Atlético Madrid et les Bleus, la réussite a été au rendez-vous. L'ingrédient qui lui manquait du côté du Barça?”, s’interroge le site d’informations sportives. 

Même si Mundo Deportivo rapporte qu’Antoine Griezmann ne s'imaginerait pas quitter le FC Barcelone  avant de gagner une Ligue des Champions, avec ou sans le numéro 7 bluagrana floqué sur le dos, il faut reconnaître qu’au cas où le club catalan réussit à faire venir l’Argentin Lautaro Martinez ou le Brésilein Neymar, le Français n’aura d’autre choix que de poireauter toute la saison prochaine sur le banc, ou partir.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous