Filinfo

Foot

Qui sont les 3 arbitres du TAS qui jugeront le Wydad et l’Espérance?

© Copyright : DR
Qui sont les trois arbitres qui trancheront sur l’affaire EST-WAC? D’où viennent-ils? Qui défend les intérêts de qui? Qui les choisit? On fait les présentations…
A
A

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annoncé ce lundi 15 juillet via un communiqué officiel que le verdict sur les appels interjetés par le Wydad de Casablanca et l’Espérance sportive de Tunis sera rendu “au plus tard le 31 juillet 2019”.

Qui va trancher sur ce litige? Conformément au règlement, le président de la chambre arbitrale d’appel du TAS désigne un arbitre principal qui présidera la formation et chaque partie choisit un des 300 arbitres sur la liste de l’instance.

À lire aussi: Le TAS communique enfin sur l’affaire EST-WAC

Dans l’affaire EST-WAC, le collège d’arbitrage est composé de trois membres. Le Français François Klein, désigné par le TAS, sera assisté du Libanais Jalal El Ahdab, arbitre retenu par l'Espérance, et de l’Allemand Ulrich Haas, choisi par le camp marocain. Mais qui sont-ils?

François Klein
L’homme de 68 ans est avocat à la Cour d’appel de Paris. il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), section économique et financière (1977). Il est également membre de commissions de la Ligue de football professionnel (France), arbitre inscrit sur la liste des arbitres de la Chambre arbitrale du CNOSF, membre d’associations sportives (ASC BNP Paribas et le Lagardère Paris Racing), et membre de la Chambre de Commerce France-Israël.

Jalal El Ahdab
Le Libanais est spécialiste dans le droit international des affaires, et plus particulièrement dans le domaine des litiges internationaux et des investissements étrangers. Diplômé en en droit, finances et sciences politiques à Paris, l’homme de 46 a agi en tant que conseiller, arbitre ou expert dans environ 100 affaires. Il est également membre de la Cour pénale internationale.

À lire aussi: EST-WAC: comment fonctionne le Tribunal Arbitral du Sport?

Ulrich Haas
Professeur à l’université de Zurich, l’homme de 55 ans est expert en droit international, droit du sport et droit des entreprises. Il a présidé ou arbitré plus de 150 affaires liées au sport.

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous