Filinfo

Foot

Sportifs et Covid-19: myocardite et mort subite guettent

Pierre-Emerick Aubameyang, star du Gabon. © Copyright : DR
Kiosque360. Deux grands joueurs gabonais ont quitté la CAN. En cause, des lésions cardiaques diagnostiquées après avoir contracté le Covid-19. Pour RMC Sport, dont est tirée cette revue de presse, le Professeur Emile Ferrari, chef du service cardiologie du CHU de Nice, explique comment le Covid-19 peut impacter le cœur des sportifs.
A
A

A l'instar de Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, qui souffrent de lésions cardiaques après avoir été testés positifs, le virus du Covid peut toucher le cœur et mettre en danger la vie d’un sportif, peut-on lire dans le site RMC Sport, ce mardi 18 janvier.

«Si les joueurs font un Covid non grave, ils ne doivent rien faire de 7 jours à deux semaines, puis ils peuvent reprendre l'entraînement. En cas de symptômes, il faut consulter immédiatement», explique le Professeur Emile Ferrari, chef du service cardiologie au CHU de Nice et membre de l'unité de cardiologie du sport. 

L’expert en cardiologie tire la sonnette d’alarme pour le cas des sportifs qui sont atteint d’une forme grave du Covid. «Il y a une forte probabilité que le muscle cardiaque ait été atteint. La myocardite, ou l'inflammation du myocarde, peut interdire le sport de trois à six mois», prévient-il.

Et les chiffres sont là pour donner du crédit à son diagnostic, puisque la myocardite est la cause de 20% des cas de décès chez les grands sportifs, surtout que plusieurs autres virus causent l'inflammation du myocarde. Pire. Selon le professionnel de santé, une myocardite peut laisser des séquelles pendant des mois ou des années. «Pour détecter la lésion cardiaque, on peut faire des tests, avec notamment la prise de sang et l'IRM», conseille le Professeur Emile Ferrari.

RMC sport rappelle qu’une étude de l'Université du Maryland, présentée à la Réunion annuelle de la Radiological Society of North America (RSNA) révèle un risque d’inflammation cardiaque plutôt élevé chez les athlètes universitaires, diagnostiqués avec Covid-19.

Ladite étude préconise une détection élargie avec une utilisation de l'IRM cardiaque chez ces jeunes athlètes, afin d’éliminer le risque de mort subite associé à la myocardite.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous