Filinfo

Foot

Un arbitre violemment molesté par les dirigeants et joueurs du club de Tiflet

© Copyright : DR
Kiosque360. Une nouvelle fois, un arbitre marocain s'est fait violemment agresser par les joueurs et les dirigeants d’un club. Cela s'est passé ce dimanche à Tiflet, et de très lourdes sanctions sont attendues ce mardi de la part de la FRMF.
A
A

L'arbitre Oussama Talhaoui a été victime d’une grave agression ce dimanche quand il dirigeait la rencontre opposant le Wydad de Tiflet et le Kawkab de Kenitra, sur le terrain municipal de Bouknadel, pour le compte de la 8ème journée du championnat de division d’honneur, Ligue du Gharb. La victime a été rouée de coups par les dirigeants et les joueurs du club de Tiflet, comme l’explique le quotidien Assabah dans son édition du 22 juin, qui cite des sources bien informées. 

Le journal explique que les agresseurs ont frappé violemment l’arbitre une fois qu'ils ont appris que leur concurrent direct pour la montée, Wifak Bouznika, a réussi à gagner son match. L'arbitre souffre de graves blessures au niveau de l’oreille et de la tête. Il a été rapidement transféré à l’hôpital le plus proche suite à une hémorragie. 

Oussama Talhaoui a décidé de porter plainte contre les dirigeants et les joueurs du Wydad de Tiflet. La Ligue du Gharb prévoit elle aussi de convoquer les agresseurs pour passer devant la commission disciplinaire. Il s’agit de trois joueurs en plus du président. 

Le quotidien rappelle que le Wifak Bouznika a déjà été victime du Wydad Tiflet, il y a quelques semaines. Hakim Doumou, le président de la Ligue du Gharb, a promis de faire respecter la loi et que les agresseurs auront ce qu’ils méritent. Ce dernier a expliqué qu’il faut protéger les arbitres, surtout que ce genre de comportement commence à se généraliser.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous