Filinfo

Foot

Une démission qui passe comme une lettre à la Poste

© Copyright : DR
Kiosque360. Les Lions de l’Atlas ne sont plus dirigés par Hervé Renard. Comme prévu, l’homme à la chemise blanche a déposé, depuis le Sénégal, sa démission ce dimanche.
A
A

C’est fini. Hervé Renard n’est plus l’entraîneur des Lions et l’Atlas depuis ce dimanche 21 juillet. Selon le quotidien Al Massae daté du 22 juillet, le technicien français a été contraint d’envoyer sa démission par voie postale recommandée, avec accusé de réception, depuis le Sénégal. Cette lettre intervient après le refus essuyé lundi dernier, quand il a vu Fouzi Lekjaa rejeter sa demande de démission.

Après quoi, le Français s’est adressé aux Marocains pour exprimer sa gratitude envers le roi, le peuple marocain et le pays où il a passé trois années.

Une aventure de 41 mois exactement, qui a commencé par un match contre le Cap vert, en passant par la CAN 2017 au Gabon, la Coupe du monde russe jusqu’à la dernière Coupe d’Afrique en Égypte. Il a exprimé aussi, dans sa lettre, ses regrets par rapport à la dernière CAN, où l’équipe nationale s’est fait éliminer en huitième de finale par la modeste équipe du Bénin.

C’est avec tristesse qu’il quitte un pays où, dit-il, il était bien mais il devait prendre cette décision. D’ailleurs, Hervé Renard explique que bien avant le début de la CAN, il avait décidé de se séparer des Lions de l’Atlas. Pourtant, lorsque les médias marocains avaient décélé en son temps cette intention, il a rageusement démenti et "mis les points sur les i". 

N'empêche. Hervé Renard rappelle que durant son mandat, l’équipe nationale du Maroc a atteint deux fois le deuxième tour de la Coupe d’Afrique des nations, chose qu’elle n’avait plus réussi à faire depuis la CAN 2004, où les hommes de Badou Zaki ont joué la finale contre la Tunisie. Sans oublier la qualification après 20 années d’absence pour une Coupe du monde, réalisée durant l’ère Hervé Renard.

Pour rappel, le contrat de Renard devait prendre fin en 2022. Une clause imposait à la FRMF de lui verser la totalité de ses salaires en cas de licenciement, expliquent nos confrères à Al Massae. Mais en cas de démission, c’est gratis.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Vahid Halilhodžić a-t-il raison de ne pas convoquer Hamdallah?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi Vahid n’a pas convoqué Hakimi, Mazraoui et En-Nesyri

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

La première liste de Vahid Halilhodžić est tombée


1 commentaires /

  • kiri
    Le 22 Jul. 2019 à 07h23
    j'ai envie de dire merci l'artiste, tu nous a fait vibrer, toi, ton staff et les joueurs ... merci ..
    mais ton système a ses limites ....
    dommage que tu n'ais pas eu de titre avec le Maroc .. Pas facile, pas evident .. il aura peut fallu + de temps .. mais en football 3 ans c'est deja long ...
    je garderai un excellent souvenir de TOI, et je pense que les marocains aussi ...
    bonne chance l'artiste ...
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

FRMF et ministère des Sports dans l’impasse

Jebor pousse le Wydad à saisir la FIFA

C’est parti pour les Jeux africains

Au Real, il n'y a plus qu'une seule place

Le staff de Vahid bientôt dévoilé

La Botola a un vice de programmation

Vahid vise le trophée de la CAN 2023

Özil s’entraîne sous haute protection

Les fédérations sportives se restructurent

Meknès sans stade, à cause de son maire