Filinfo

Foot

Une ville tunisienne en ébullition après la suspension de son club de foot

Equipe du Croissant sportif de Chebba (Tunisie) © Copyright : DR
Kiosque360. La suspension par la Fédération tunisienne de football (FTF), pour la saison 2020-2021, du Croissant sportif chebbien (CSC) crée des remous en Tunisie. La ville de Chebba est le théâtre de grosses manifestations depuis dimanche dernier, en protestation contre cette décision.
A
A

Un différend entre le Croissant sportif chebbien (CSC) et la Fédération tunisienne de football (FTF) a paralysé la ville de Chebba qui vit au rythme d'une grève générale et de manifestations depuis dimanche dernier, informe le portail Sofoot ce jeudi 22 octobre. 

Entrée de la ville bloquée, pneus en flammes, les protestataires ont également défilé en arborant les couleurs du club, blanc et vert. Ils protestent contre la décision de la fédération de sanctionner le CSC en l’interdisant de compétition en Ligue 1 pour toute la saison 2020-2021. 

Officiellement, cette décision a été prise car le dossier du club était incomplet après la date limite afin de pouvoir prendre part aux compétitions que la FTF organise en vertu des articles 25, 29 et 31 de son règlement général, malgré de multiples relances écrites. Plusieurs fois sanctionné financièrement, le CSC n’aurait pas réglé rubis sur l’ongle les différentes amendes infligées par l’instance. Il aurait proposé à celle-ci de déduire le montant des pénalités des droits TV lui revenant.

Cependant, les protestataires sont convaincus que les raisons de cette suspension sont ailleurs. Depuis plusieurs mois, le dirigeant du CSC, Taoufik Mkacher, est en conflit ouvert avec le président de la FTF, Wadie Jary, notamment après des publications sur Facebook critiquant le manque de transparence dans la gestion des fonds et appelant à un audit de la fédération.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • ALAIN CORBIZ
    Le 23 Oct. 2020 à 18h12
    En ces temps difficiles voire très difficile c'est tout à fait le moment qu'un différend entre un club de football et la Fédération provoque une paralyse d'une ville et une grève générale qui Dieu seul sait quand elle finira.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous