Filinfo

Foot

Vidéo. “Malins et vicieux”, l'Espérance annonce la couleur

© Copyright : DR
Mejdi Traoui, entraîneur adjoint de l’Espérance sportive de Tunis, adversaire du Wydad en finale de la Ligue des Champions, pense connaître la tactique pour revenir avec un résultat positif de Rabat.
A
A

L’entraîneur adjoint de l’Espérance Sportive de Tunis, Mejdi Traoui, a affirmé, lors de la conférence d’avant match, que le dernier vainqueur de la Ligue des Champions vient au Maroc avec l’ambition de décrocher un résultat positif: "notre seule et unique manière pour jouer à l’aise à domicile lors du retour et défendre notre sacre".

Avant d’ajouter que "la mission ne sera pas facile, surtout face à une équipe forte comme le WAC et d’un grand entraîneur comme Faouzi Benzarti".

Il a dans ce sens ajouté que les finales sont jouées “pour être gagnées et que la pression sera plus sur le camp du WAC qui sera appelé à marquer sans encaisser”. 

Mejdi Traoui a également donné un petit aperçu de la manière avec laquelle l’Espérance va se présenter ce soir au complexe Moulay Abdellah: "nous devons la jouer malins et vicieux".

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

EST-WAC: la CAF écarte les Marocains et les Tunisiens de la CAN

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Ce que le président de l'Espérance a dit à Ahmad Ahmad

Foot Interview
Foot Interview

Exclu360. FUS, Botola, Wydad, Lions de l’Atlas… Hamza El Hajoui à coeur ouvert


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match